CGT ADDSEA

Site de la section CGT de l’ADDSEA

Archive for the ‘6) Infos utiles pour nos luttes’ Category

368,84 € : l’allocation de rentrée scolaire est insuffisante

Posted by dsinterim sur août 23, 2019

Communiqué CGT, 21 août 2019 :

368,84 € : l’allocation de rentrée scolaire est insuffisante

C’est le montant de l’allocation de rentrée scolaire (ARS) qui sera versée, ce 20 août, à 3 millions de familles modestes dont les enfants, âgés de 6 à 10 ans, sont scolarisés dans le public ou le privé.

Les montants passent ensuite à 389,19 euros pour les enfants entre 11 et 14 ans et à 402,67 euros pour ceux entre 15 et 18 ans.

Elle est versée aux familles gagnant moins de 24.697 euros avec un enfant à charge, moins de 30.396 euros avec deux et moins de 36.095 euros avec trois enfants. Des montants qui ont été revalorisés d’environ 0,3% par rapport à 2018.

Lire le reste de cette entrée »

Posted in 6) Infos utiles pour nos luttes | Leave a Comment »

Assurance chômage : les travailleurs précaires pris pour cible

Posted by dsinterim sur juin 20, 2019

Vidéo CGT :

Posted in 6) Infos utiles pour nos luttes | Leave a Comment »

Les jeunes majeurs ont besoin d’être accompagnés

Posted by dsinterim sur juin 13, 2019

Interview d’Isabelle Frechon, sociologue, publié dans TSA juin 2019 sur les contrats jeunes majeurs :

Voir l’interview (PDF) : Interview CJM

Posted in 6) Infos utiles pour nos luttes | Leave a Comment »

Licenciées pour avoir refusé de travailler le dimanche

Posted by dsinterim sur mai 23, 2019

Qu’on se souvienne du temps pas si lointain où on nous assurait que le travail dominical dans le commerce ne se ferait qu’au « volontariat »…

LCI, 22 mai 2019 :

L’enseigne de grande distribution Cora a licencié pour « faute grave » deux salariés de son magasin de Saint-Malo, en Bretagne, après leur refus de travailler le dimanche matin. Soutenus par la CFTC, ils attaqueront leur ex-employeur devant le conseil des prud’hommes pour licenciement sans cause réelle ni sérieuse.

« Tu viens ou on te vire » : voilà le mot d’ordre du groupe Cora concernant le travail dominical, selon Cyrille Lechevestrier, délégué syndical CFTC et employé du supermarché Cora de Rennes. « Il n’y a pas de concertation, pas de volontariat, dans tous les Cora c’est le même discours, tu acceptes de travailler le dimanche, ou c’est la porte ». Et pour Christelle, salariée du magasin de Saint-Malo, cela a été la porte. Elle et un autre employé du même établissement ont été licenciés le 26 avril, avec comme motif de « faute grave » l’insubordination, pour refus de travailler le dimanche. L’affaire, d’abord révélée par Europe 1, met en cause l’enseigne de grande distribution, déjà connue pour des faits similaires en 2015.
Un licenciement sans avertissement préalable

Lire le reste de cette entrée »

Posted in 6) Infos utiles pour nos luttes | Leave a Comment »

Protection de l’enfance : Une loi pour les contrats jeune majeur ?

Posted by dsinterim sur avril 19, 2019

Article de « Lien Social, 15 avril, qui ne doit pas empêcher, bien au contraire, de continuer la mobilisation pour le maintien des contrats jeunes majeurs dans le Doubs (pétition à signer ici par internet ou à télécharger ici pour le format papier).

Le 6 mai prochain, la proposition de loi de Brigitte Bourguignon devrait être débattue à l’Assemblée nationale. Le texte était bloqué depuis près d’un an faute d’accord de l’exécutif. Le gouvernement a par ailleurs annoncé qu’elle devrait passer en procédure accélérée.

Cette proposition vise à rendre obligatoire le contrat jeune majeur pour les jeunes de 18 à 21 ans voire 25 ans si nécessaire. Une obligation sous condition : il faudra que le jeune ait été pris en charge par l’Aide sociale à l’Enfance avant ses 18 ans, qu’il soit en situation de rupture familiale, sans aucune ressources ni logement ou hébergement sécurisant, précise la proposition.

Lire le reste de cette entrée »

Posted in 6) Infos utiles pour nos luttes | Leave a Comment »

Retraites et solidarité : De nouveaux reculs en perspective

Posted by dsinterim sur avril 16, 2019

Communiqué CGT, 15 avril 2019 :

Le Haut-commissaire à la réforme des retraites s’attaque aux dispositifs de solidarité en les sortant du système de retraite.

Aujourd’hui, certaines périodes de maternité, d’arrêt pour maladie, chômage ou d’invalidité sont prises en compte pour valider des trimestres entrant dans le calcul de la retraite : on les appelle « des périodes assimilées ».

Pour la CGT, ces dispositifs sont indispensables dans un système de retraite par répartition solidaire, afin de compenser les accidents ou événements de la vie. Ils doivent être confortés et chaque salarié, quel que soit son lieu de travail, doit en bénéficier. L’intégralité de ces droits de solidarité doit être pris en compte dans le cœur du système de retraite et non renvoyés à un hypothétique financement par l’impôt pouvant être remis en cause chaque année par la loi de finances. Or, c’est précisément ce que propose le Haut-commissariat pour les périodes dites assimilées. Leur financement reposerait sur un fonds de solidarité alimenté par des recettes fiscales ou par des transferts depuis les autres branches de la sécurité sociale.

Ainsi, le risque est grand que ces dispositifs de solidarité deviennent une variable d’ajustement budgétaire du futur système car tout le monde sait aujourd’hui que l’objectif pour le gouvernement est la baisse de la part du PIB consacrée aux retraites (de 14 à 11 %).

La CGT est totalement opposée à cette approche budgétaire qui tourne le dos à la réponse aux besoins des personnes. Cela entraînerait des baisses de pensions conséquentes et touchant particulièrement les femmes, les jeunes en contrats précaires, les salariés en fin de carrière jetés au chômage parce que jugés trop vieux ou trop chers par le patronat, les salarié malades, victimes d’accident du travail ou de maladies professionnelles invalides ou en situation de handicap.

Lire le reste de cette entrée »

Posted in 4) Infos et campagnes fédérales, 6) Infos utiles pour nos luttes | Leave a Comment »

Des jeunes migrants dans le « no man’s land » à Besançon

Posted by dsinterim sur mars 12, 2019

L’Est Républicain, 11 mars 2019 :

Les militants de l’association SolMiRé et du collectif VIJIE dénoncent les « pratiques » du Département concernant la procédure d’évaluation de la minorité des jeunes étrangers. Une procédure « expéditive » selon eux.

Abdoulaye ne va pas bien. « Je n’ai plus d’espoir », lâche le jeune homme d’une voix lasse. Son travail scolaire s’en ressent. « J’avais des supers notes jusqu’à maintenant. Ce n’est plus le cas, les professeurs au lycée me font des reproches mais je n’ai plus l’esprit à apprendre. Je n’arrive plus à me concentrer. » L’angoisse, dit-il, a pris toute la place.

Lire le reste de cette entrée »

Posted in 3) Infos locales et interpro, 6) Infos utiles pour nos luttes | Leave a Comment »

De l’ASE à la rue, les jeunes majeurs laissés pour compte

Posted by dsinterim sur janvier 30, 2019

Article de Libération, 27 janvier 2019 :

Moins entourées socialement et familialement, les personnes issues de l’Aide sociale à l’enfance se retrouvent souvent démunies une fois adultes.

Environ 30 % des personnes nées en France (ou arrivées avant leurs 18 ans) qui ont déjà dormi dans un centre d’hébergement temporaire, ou pris un repas dans un service de restauration gratuite, sont des anciens de l’Aide sociale à l’enfance (ASE). Ce chiffre, tiré d’une enquête de l’Insee de 2016, est d’autant plus frappant que, rapportés à la population générale, les anciens enfants placés ne représentent que 2 % à 3 % de la population. Comment est-ce possible, alors que le but de l’ASE est précisément de soutenir les familles en difficulté ? Pourquoi ces enfants, une fois devenus adultes, se retrouvent-ils si surreprésentés chez les précaires ? Une première explication tient à la nature même du sujet : en cas de difficultés, les ex-enfants de l’ASE ne peuvent, par définition, compter sur leur entourage de façon aussi solide qu’un enfant dont la famille se porte bien. «La situation des [jeunes majeurs issus de l’ASE] est paradoxale : il leur est demandé plus d’autonomie qu’aux autres jeunes de leur âge alors qu’elles et ils ont moins de ressources (familiales, relationnelles, psychologiques, financières, sociales)», pointait en 2018 dans un rapport le Conseil économique, social et environnemental (Cese). En décembre, l’Institut national d’études démographiques (Ined) relevait en outre que «les jeunes [issus de l’ASE] sont souvent amenés à changer de lieu de vie durant leur parcours de protection, ce qui entraîne des risques de rupture avec les sphères de l’entourage construites, voire reconstruites, au fil des années. Ainsi, à 17 ans, un jeune protégé sur cinq a déjà connu au moins quatre lieux de placement».

Lire le reste de cette entrée »

Posted in 6) Infos utiles pour nos luttes | Leave a Comment »

Les vingt-six plus riches détiennent autant d’argent que la moitié de l’humanité

Posted by dsinterim sur janvier 21, 2019

Alors que dans nos services les moyens manquent pour assurer un accueil et un accompagnement de qualité à tous et toutes…

Le Monde, 20 janvier 2019 :

A l’occasion de la publication de son rapport annuel, l’ONG appelle les Etats à taxer les plus riches. La fortune des milliardaires a augmenté de 900 milliards de dollars en 2018.

La concentration de la richesse s’est encore accentuée en 2018 : vingt-six milliardaires ont désormais entre leurs mains autant d’argent que la moitié la plus pauvre de l’humanité, a dénoncé, dimanche 20 janvier, l’ONG Oxfam.

« Le fossé qui s’agrandit entre les riches et les pauvres pénalise la lutte contre la pauvreté, fait du tort à l’économie et alimente la colère dans le monde », a affirmé Winnie Byanyima, la directrice exécutive d’Oxfam international.

Lire le reste de cette entrée »

Posted in 6) Infos utiles pour nos luttes | Leave a Comment »

Les plus riches continuent de s’enrichir

Posted by dsinterim sur janvier 10, 2019

Alors que nous subissons l’austérité et les baisses budgétaires dans nos services, les plus riches, grands patrons et actionnaires, continuent de se goinfrer. 

Extraits d’un article des Echos, 9 janvier 2019 :

Les groupes du CAC 40 ont versé 57,4 milliards d’euros à leurs actionnaires

Fort de leurs bons résultats, les entreprises du CAC 40 ont augmenté de plus de 12 % les dividendes et les rachats d’actions en 2018. Elles n’ont pas été aussi généreuses avec leurs actionnaires depuis 10 ans.

Lire le reste de cette entrée »

Posted in 6) Infos utiles pour nos luttes | Leave a Comment »