CGT ADDSEA

Site de la section CGT de l’ADDSEA

RTE : Les services anti-terroristes utilisés pour faire taire les revendications salariales des agents

Posted by dsinterim sur octobre 6, 2022

Communiqué de la Fédération CGT Mines / Energie, 5 octobre 2022 :

Pendant plus de 4 mois, de fin février à juin, les agents de la maintenance de l’entreprise de Service Public du Réseau de Transport d’Électricité (RTE) se sont mobilisés pour obtenir une compensation de l’inflation et la revalorisation de leurs emplois hautement qualifiés (l’embauche se fait 15€ au-dessus du SMIC !).

ReprAntiSynd

La direction de RTE a laissé pourrir le conflit et refusé jusqu’au bout d’augmenter les salaires. Pourtant, les bénéfices sont faramineux et même indécents pour une entreprise de service public : +27% de résultat net en 2021 à hauteur de 661 Millions d’€.

Aujourd’hui, les dirigeants vont plus loin en s’attaquant aux grévistes. Après plusieurs conseils de discipline débouchant sur des mises à pied, 4 salariés ont été arrêtés à leur domicile le 4 octobre à la suite d’une plainte déposée par l’entreprise. Menottés et qualifiés devant leurs familles de « cybercriminels en bande organisée », ils ont été emmenés à la Direction Générale de la Sécurité Intérieure à Levallois-Perret pour une garde à vue de 96h. Le traitement est celui réservé aux terroristes présumés.

Quels sont les faits dont ils sont suspectés d’être les auteurs ? Avoir programmé le « passage en local » de postes électriques. Il s’agit d’une action symbolique de reprise en main de l’outil de travail, fréquente lors des grèves, qui n’a aucune incidence sur la continuité de l’alimentation électrique ni même sur la sécurité des biens et des personnes !

Est-ce une nouvelle mission des services anti-terroristes que de s’occuper des mouvements sociaux ?

Depuis quand la DGSI sert à faire taire les revendications salariales dans les entreprises ?

La FNME-CGT alerte depuis des mois sur la dérive autoritaire de la direction de RTE, de notoriété publique dans la branche de l’énergie. La répression syndicale est une pratique courante.

Avec la complicité du ministère de l’Intérieur, la répression prend une autre ampleur. Les grévistes ne sont plus seulement poursuivis en interne, ils sont inculpés comme des terroristes par les pouvoirs publics !

La FNME-CGT exige la libération immédiate des agents et l’abandon des poursuites disciplinaires et judiciaires.

Une Réponse vers “RTE : Les services anti-terroristes utilisés pour faire taire les revendications salariales des agents”

  1. […] RTE : Les services anti-terroristes utilisés pour faire taire les revendications salariales des&nb… […]

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :