CGT ADDSEA

Site de la section CGT de l’ADDSEA

Le 27 janvier et le 1er février, les invisibles doivent se faire entendre !

Posted by dsinterim sur janvier 20, 2022

Tract de la Fédération CGT Santé / Action Sociale :

Le 27 janvier et le 1er février, les invisibles doivent se faire entendre !

Le secteur sanitaire, social et médico-social souffre d’un manque de moyens humains, matériels et d’une reconnaissance tant pécuniaire que sociale.

DSC04762

La réponse ne peut être que des mesures fortes, concrètes et immédiates :

– embauches massives,

– formations,

– arrêt des fermetures de lits, places et services,

– augmentation substantielle des salaires (dégel du point et du point d’indice) pour toutes et tous…

Ces mesures doivent concerner l’ensemble de notre secteur, pas uniquement les soignants, mais bien tous les personnels qui constituent ce travail collectif du « prendre soin » de la population de la

naissance à la mort. Tous les personnels sont là pour la population souffrant physiquement, mentalement, socialement. Nous sommes là pour accueillir, accompagner, soigner, donner la vie, éduquer… les malades, les personnes âgées, et les personnes en situation de handicap, les plus précaires…

Oui, nous sommes essentiels, et la crise Covid n’a fait que de nous mettre dans la lumière, l’espace

d’un instant, le temps des applaudissements, et maintenant, nous ne sommes plus seuls à revendiquer des moyens pour nos secteurs. La Fédération Hospitalière de France réclamait, il y a quelques mois, 125 000 embauches. Les 3 experts démissionnaires de l’Observatoire national de la qualité de vie au travail des soignants affirment : « l’hôpital public est en train de mourir et la carte sanitaire de se désertifier ! L’absentéisme n’a jamais été aussi important, les démissions se multiplient. Nombre d’infirmiers, aides-soignants, médecins abandonnent la profession ou s’orientent vers le privé. Les nombreuses vacances de postes imposent la fermeture de lits ou le recours à des «médecins mercenaires» surpayés dans certaines spécialités à garde. La situation n’est pas meilleure dans les établissements médico-sociaux où les mêmes maux engendrent les mêmes difficultés de recrutement et de fidélisation. »

La Fédération Santé et Action Sociale CGT a toujours revendiqué une politique de santé ambitieuse

répondant aux enjeux de santé publique.

L’accès aux soins pour toute la population et sur tout le territoire.

Et pour tous ces personnels des conditions de travail ne mettant pas leur santé physique, mentale et sociale en danger.

OUI, nous voulons bien travailler

NON, nous ne voulons pas perdre notre vie en travaillant

NOUS VOULONS VIVRE DE NOTRE TRAVAIL

– Le 27 janvier en interpro,

– le 1er février le secteur Social et médico-social sur des revendications communes :

LES SALAIRES, LES EMPLOIS ET LES CONDITIONS DE TRAVAIL

Rendez-vous pour les manifestations dans le Doubs :

Journée de grève interprofessionnelle du 27 janvier 2022  :

  • 10 h 30 place de la Révolution à Besançon
  • 14 h 00 Champs de foire à Montbéliard

Journée de grève du secteur social et médico-social du 1er février :

  • 11 heures Esplanade des Droits de l’Homme à Besançon

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :