CGT ADDSEA

Site de la section CGT de l’ADDSEA

Commission de régulation des placements : lettre à la direction de l’ADDSEA

Posted by dsinterim sur novembre 2, 2021

Courrier du délégué syndical CGT adressé au Président et à la Direction Générale de l’ADDSEA, 2 novembre 2021 :

Monsieur le Directeur Général,

Depuis la rentrée, une commission de régulation des placements se réunit toutes les fins de mois afin de déterminer du lieu de placement définitif des enfants placés en urgence au titre de la protection de l’enfance. Savez vous qui sont les membres de cette commission ? Et surtout quels sont les critères, autres que bureaucratiques ou budgétaires, qui déterminent les décisions de placements définitifs de ces enfants ?

isa-ase

Il apparaît en effet que l’avis des professionnels qui ont accompagné ces enfants au quotidien pendant parfois près d’un mois n’est nullement pris en compte. Pire, l’avis et l’intérêt de l’enfant, pourtant au cœur du dispositif selon les discours officiels, n’est pas non plus pris en compte.

Lorsqu’un enfant, toujours en souffrance, se trouve placé en urgence, et commence à se poser dans un lieu d’accueil, de créer des liens de confiance avec les autres jeunes et les adultes qui l’accompagnent, et parvient à se projeter dans cette structure, prendre froidement la décision de l’envoyer dans un aute foyer, peut s’apparenter à une véritable maltraitance institutionnelle.

Pour le personnel qui accompagne ces enfants, ces décisions bureaucratiques et incompréhensibles renforcent des risques pourtant déjà bien mis en avant dans les Documents d’Evaluation des Risques, notamment les risques psycho-sociaux, pour les salariés du secteur enfance famille comme les conflits de valeurs notamment lorsque les préconisations de l’équipe ne sont pas suivie par les partenaires (risque grave côté à 18 et plus!).

De plus cette absence totale de prise en compte de l’avis des salariés rend impossible toute possibilité de réflexion / choix dans les admissions. Depuis la rentrée 2021, soit en deux mois, on compte déjà quatre accidents de travail avec activation du protocole violence à l’UVA. La question avait déjà été abordée lors du CSE CSSCT du 17 septembre où avait été soulevée la nécessité de trouver un équilibre dans les admissions et ce, tant pour assurer la santé physique et psychologiques des salariés que pour permettre un accompagnement de qualité aux enfants accueillis.

Nous demandons donc à l’ADDSEA d’intervenir de toute urgence auprès du Département du Doubs pour que l’avis des professionnels (ainsi que des enfants qui seraient « au cœur du dispositif ») soient pris en compte lors de ces commissions.

Veuillez agréer, Monsieur le Directeur Général, l’expression de mes sincères salutations.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :