CGT ADDSEA

Site de la section CGT de l’ADDSEA

« Indemnité inflation » de 100 € : Arnaque aux cotisations sociales

Posted by dsinterim sur octobre 31, 2021

Tract de la Fédération CGT de la Santé et de l’Action Sociale :

« Indemnité inflation » de 100 € : Arnaque aux cotisations sociales

CHÈQUE INFLATION : injuste et insuffisant

Injuste :

Face à la flambée des prix de l’énergie, des carburants et autres, le gouvernement distribue de façon arbitraire et inégalitaire un chèque de 100 euros à ceux qui gagnent moins de 2 000 euros par mois, quelle que soit leur situation familiale et sociale. Une personne seule gagnant 1 990 euros par mois va le toucher, une mère seule avec 3 enfants à charge gagnant 2 100 euros par mois, non.

pouvoir achat

Le secteur privé le touchera en décembre, les fonctionnaires en janvier et les retraités ultérieurement.

Insuffisant :

– Prix du gaz en 2021 : + 57%

– Electricité : entre 2010 et 2020 : + 21,4%

– Carburants : + 12% en 6 mois

– Le pouvoir d’achat est une préoccupation majeure pour les français

– Le blocage temporaire des prix arrive trop tard et restera insuffisant.

Une escroquerie

Les employeurs vont avancer l’aide, puis seront compensés par une baisse des cotisations patronales. Des dispositions vont être introduites dans le budget rectificatif pour 2021 ainsi que dans le Projet de loi de financement de la sécurité sociale 2022.

Cela veut-il dire que la mesure sera financée sur les cotisations sociales qui permettent le financement de la sécurité sociale ? Sécurité sociale déjà mise à mal depuis longtemps par les exonérations patronales et depuis peu par le financement des mesures de la pandémie…

Une nouvelle ponction sur le financement de la protection sociale et notamment de notre système de santé sera-t-elle le prix à payer ?

Les salariés vont financer eux-mêmes cette indemnité sur leur salaire socialisé.

Les cotisations sociales font partie de nos revenus du travail. Elles doivent servir à financer les risques de la vie et non pas à réguler les problèmes économiques.

Dans le contexte du vote du PLFSS au parlement et alors que l’ONDAM hospitalier proposé n’est que de + 2,7%, hors Ségur, c’est un nouveau coup de poignard pour notre système de santé.

Pour maintenir le système à niveau, il faudrait une croissance de l’ONDAM hospitalier a minima de 5% .

La solution à la baisse de pouvoir d’achat, c’est la hausse des salaires et des pensions !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :