CGT ADDSEA

Site de la section CGT de l’ADDSEA

« Je veux continuer ma grève de la faim » clame le boulanger, malgré son malaise

Posted by dsinterim sur janvier 13, 2021

L’Est Républicain, 13 janvier 2021 :

En grève de la faim depuis une semaine pour conserver son apprenti boulanger, Stéphane Ravacley a été victime d’un malaise ce mardi. Après un passage aux urgences, il va mieux, mais reste affaibli. Même si son entourage le presse à lever le pied, le boulanger bisontin veut continuer son combat pour que Laye Fodé Traoré poursuive sa formation en France.

« On a besoin de vous en bonne santé ! » « C’est gentil d’avoir appelé Madame la maire, le combat n’est pas terminé. » Stéphane Ravacley termine sa conversation téléphonique avec Anne Vignot. Depuis qu’il a entamé sa grève de la faim la semaine dernière, son portable n’arrête pas de sonner.

« J’ai eu Raphaël Glucksmann au téléphone aujourd’hui aussi », ajoute-t-il. Très actif sur les réseaux sociaux, le député européen s’intéresse de près à la mobilisation du boulanger bisontin qui souhaite conserver son apprenti boulanger, Laye Fodé Traoré. D’origine guinéenne, ce jeune majeur n’a pas de papiers en règle et fait l’objet d’une obligation de quitter le territoire français (OQTF), rappelle-t-on.

Un malaise et une dose de vitamine

Aujourd’hui, l’état de santé de Stéphane Ravacley inquiète. Le boulanger de la rue Rivotte, qui ne s’est plus alimenté depuis 10 jours et qui continue à travailler, a fait un malaise mardi 12 janvier au matin. « Je suis sorti de la boulangerie pour une livraison, je me suis évanoui dans ma voiture avant de démarrer. Personne ne m’a vu, je suis resté dans le véhicule, sans chauffage, plus de 30 minutes », témoigne le quinquagénaire.

Admis aux urgences de Besançon en hypothermie, le boulanger a pu quitter l’hôpital mardi après-midi, non sans avoir reçu une dose de vitamines. « Mais pour le moment, je bois de l’eau, des bouillons, et je veux continuer ma grève de la faim », ajoute Stéphane Ravacley « au moins jusqu’au 26 janvier. » Date de l’audience à la cour administrative d’appel de Nancy devant laquelle Laye Fodé Traoré conteste son OQTF (Obligation de quitter le territoire français). En attendant, le boulanger qui, par ailleurs, a des soucis de santé doit lever le pied. « Je vais un peu moins travailler, il faut que je me repose. »

Une médiatisation internationale

Mardi, la nouvelle de son hospitalisation a suscité un torrent de réactions sur les réseaux sociaux. À l’image de la médiatisation de l’affaire depuis le tout premier article dans L’Est Républicain. La pétition pour régulariser Laye a recueilli près de 223 000 signatures sur le Net et 450 dans le magasin de la rue Rivotte.

De nombreuses personnalités se sont mobilisées pour le soutenir, comme Omar Sy, Marion Cotillard ou encore Nicolas Hulot, liste non exhaustive. Des médias internationaux ont contacté Stéphane Ravacley, preuve que la situation de Laye Fodé Traoré intéresse beaucoup de monde.

 Laye n’est pas le seul dans cette situation »

« Toute cette médiatisation, je ne m’en rends pas bien compte », explique Stéphane Ravacley. « Vu que le gouvernement ne bouge pas, je pense que nous allons être de plus en plus sollicités. Moi, je ne lâcherai rien. Je ne trouve pas normal que l’État s’engage à donner des formations à ces jeunes, puis leur demande de quitter la France une fois majeurs, alors que, dans le même temps, des artisans boulangers comme moi n’arrivent pas à trouver des apprentis. Ce n’est pas logique. »

L’artisan conclut : « Laye n’est pas le seul dans cette situation. L’objectif c’est rendre visible tous ces sans-papiers majeurs en formation, qui sont obligés de quitter la France.  »

Signer la pétition en ligne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :