CGT ADDSEA

Site de la section CGT de l’ADDSEA

Grève illimitée au CHSLD Le Chenois de Bavilliers (90)

Posted by dsinterim sur octobre 19, 2019

L’Est Républicain, 19 octobre 2019 :

Une pétition tourne depuis deux jours, signée par 350 Belfortains qui réclament des moyens pour les maisons de retraite. Au Chênois, l’intersyndicale a installé un barbecue. Sans autorisation. La direction déplore l’installation d’un rapport de force.

On le sait, les maisons de retraite sont en souffrance. Et toutes les catégories socioprofessionnelles sont concernées. Au Chênois, le mouvement de grève entamé le 10 octobre , destiné à obtenir davantage de personnel, s’enracine. L’intersyndicale (CGT, CFDT, FO) a installé ce vendredi 18 octobre à 11 h un « barbecue non autorisé » proche de l’entrée de la maison de maître historique.

Une pétition circule, signée par 350 personnes en deux jours. Ce que tout le monde veut : « Des moyens pour nos personnes âgées ». Les familles sont invitées à signer. Régine, retraitée, est venue soutenir ses anciens collègues. Une bénévole prend aussi le temps de rester. Les grévistes présents sont surtout des syndiqués. « Les collègues ne peuvent pas venir : ils sont assignés. La moitié des 80 assignés nécessaires chaque jour sont grévistes », résume Bernadette Obermeyer, CGT. « Ils ne viendront pas avant la pause : on leur a dit qu’ils seraient en abandon de poste ». D’après l’intersyndicale, il est impossible de compter les grévistes car les feuilles de présence ne sont pas ramassées dans tous les services. « Nous pensons que c’est une façon de réduire la visibilité de notre mouvement ».

« S’occuper de 30 personnes âgées à deux au lieu de trois, c’est épuisant »

Jessica, aide-soignante ici depuis dix ans, dit le malaise du sous-effectif : « S’occuper de 30 personnes âgées à deux au lieu de trois, c’est épuisant ». « Même difficulté en unité de soin longue durée, où s’ajoutent des pathologies, avec trois salariés au lieu de quatre ». « On voudrait que la direction coopère avec nous », ajoute Sylvain Gigante, représentant CGT.

Or, le dialogue se durcit avec la direction, qui regrette d’apprendre par voie de presse les actions entreprises. M Techer a déjà signifié son opposition au barbecue. « Le dialogue social est compliqué, et l’installation d’un rapport de force n’y est pas favorable », commente la directrice , dont la marge de manœuvre semble réduite. « Je ne suis pas maître du budget », rappelle-t-elle, tout en affirmant que les effectifs ont augmenté par rapport à 2018, à « onze équivalents temps plein ». Elle reconnaît l’insuffisance des effectifs, remplace les départs, « mais des postes restent vacants comme dans toute structure actuellement ». « On n’a jamais vu autant de démissions de la fonction publique », ajoute l’intersyndicale.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :