CGT ADDSEA

Site de la section CGT de l’ADDSEA

Ensemble pour défendre notre système de santé et d’action sociale

Posted by dsinterim sur octobre 3, 2019

Appel intersyndical des Fédérations de la Santé et de l’Action Sociale CFE-CGC, CFDT, CGT, FO, SUD, AMUF, du collectif Inter Urgences, du printemps de la Psychiatrie et de la Coordination Nationale de Défense des Maternités et des Hôpitaux de Proximités, à rejoindre notamment les mobilisations de retraités ce 8 octobre.

A Besançon, rendez-vous pour la manifestation des retraités le 8 octobre à 10 heures Place Pasteur

Ensemble pour défendre notre système de santé et d’action sociale

En grève depuis mars der­nier, les ser­vi­ces d’urgence mon­trent la voie aujourd’hui. Ce mou­ve­ment démon­tre que, même dans un contexte contraint, la lutte paie.

Les mobi­li­sa­tions en cours appel­lent à l’élargissement et à la conver­gence des sala­rié.e.s des dif­fé­rents sec­teurs d’acti­vi­tés dans la Santé et l’Action Sociale qui por­tent des reven­di­ca­tions par­ta­gées qui doi­vent être gagnées pour tous.

Sous effec­tifs, manque de lits, salai­res : on cons­tate une mul­ti­pli­ca­tion des conflits et des luttes menées dans les établissements de Santé qui tou­chent tous les sec­teurs d’acti­vi­tés.

Au-delà de l’impor­tant mou­ve­ment aux urgen­ces, en EHPAD et dans les struc­tu­res d’accueil des per­son­nes âgées, les ser­vi­ces de soins à domi­cile, des popu­la­tions loca­les au côté des sala­rié.e.s avec les orga­ni­sa­tions syn­di­ca­les défen­dent leurs ser­vi­ces de psy­chia­trie, leurs mater­ni­tés, leurs cen­tres d’accueil pour la pro­tec­tion de l’enfance… et bien d’autres.

Les orga­ni­sa­tions syn­di­ca­les repré­sen­ta­ti­ves médi­ca­les et para­mé­di­ca­les CFE- CGC, CFDT, CGT, FO, SUD, AMUF, le col­lec­tif Inter Urgences, le prin­temps de la Psychiatrie et la Coordination Nationale de Défense des Maternités et des Hôpitaux de Proximités, réunis mardi 25 sep­tem­bre 2019 à Montreuil, appel­lent à la mobi­li­sa­tion des sala­rié.e.s et des usager.e.s pour défen­dre notre sys­tème de Santé et d’Action Sociale.

Ce sont 8,4 mil­liards d’économies impo­sées aux hôpi­taux, entrai­nant la fer­me­ture de 100.000 lits, de 95 ser­vi­ces d’urgen­ces et la dis­pa­ri­tion de la moitié des mater­ni­tés sur le ter­ri­toire en 20 ans !

Cette poli­ti­que d’aus­té­rité libé­rale, exclu­si­ve­ment guidée par une vision comp­ta­ble d’économies à court terme, a fini par gra­ve­ment dété­rio­rer notre sys­tème de Santé et d’Action sociale. Les sala­rié.e.s, agent.e.s, de tous ces ser­vi­ces exi­gent des effec­tifs et des moyens finan­ciers sup­plé­men­tai­res pour faire face à l’acti­vité dans les établissements et pour exer­cer leur mis­sion auprès de la popu­la­tion.

Urgence à défen­dre notre sys­tème de Santé et d’action Sociale, les mis­sions de ser­vi­ces publics pour les sala­rié.e.s, les usagè.r.e.s.

Des mou­ve­ments de grève impor­tants et crois­sants se déve­lop­pent sur tout le ter­ri­toire. Ils reflè­tent un pro­fond malaise et dénon­cent une poli­ti­que catas­tro­phi­que de Santé et d’Action sociale qui ne prend plus « à bras le corps » l’ensem­ble des pro­blé­ma­ti­ques ren­contrées par les per­son­nels médi­caux, non médi­caux, ouvriers, admi­nis­tra­tifs, ainsi que les usager.e.s, tout cela en dégra­dant osten­si­ble­ment les condi­tions d’accueil des popu­la­tions et les condi­tions de tra­vail des per­son­nels.

Nous reven­di­quons :
– Le recru­te­ment de pro­fes­sion­nel.le.s plu­ri­dis­ci­pli­nai­res qua­li­fié.e.s
– L’égalité Femmes/Hommes, à qua­li­fi­ca­tion égale rému­né­ra­tion iden­ti­que pour relan­cer l’attrac­ti­vité de nos métiers à pré­do­mi­nance fémi­nine, tou­jours sous-rému­né­rés par rap­port à d’autres sec­teurs à pré­do­mi­nance mas­cu­line et à qua­li­fi­ca­tion égale.
– L’ouver­ture immé­diate de lits d’hos­pi­ta­li­sa­tion, de struc­tu­res d’accueil et l’arrêt des fer­me­tu­res de ser­vi­ces, d’établissements et de lits sur tout le ter­ri­toire. Le main­tien de l’ensem­ble des établissements de proxi­mité, ceci pour rompre avec les déserts médi­caux et sani­tai­res, pour un accès égalitaire qui per­mette d’accom­pa­gner et de pren­dre en charge toute la popu­la­tion. Plus de bran­cards dans les cou­loirs !
– Le recru­te­ment de per­son­nels en nombre suf­fi­sant pour faire face à l’acti­vité dans les ser­vi­ces et les établissements pour contri­buer à la néces­saire exi­gence d’une prise en charge opti­male de la popu­la­tion en faveur de soins et d’un accom­pa­gne­ment indi­vi­dua­lisé, et non des soins déshu­ma­ni­sés stan­dar­di­sés comme c’est le cas aujourd’hui !
– L’amé­lio­ra­tion sen­si­ble des condi­tions des sala­rié.e.s pour une meilleure vie au tra­vail et arti­cu­la­tion avec leur vie fami­liale et sociale.
– Une juste reconnais­sance de la péni­bi­lité de nos métiers pour un départ anti­cipé à la retraite à taux plein.

L’absence d’écoute du gou­ver­ne­ment a pour effet une pro­fonde colère qui s’exprime depuis plu­sieurs mois, des per­son­nels toutes caté­go­ries confon­dues qui sont épuisés mais déter­mi­nés à ne plus atten­dre. Nous ne vou­lons plus des « effets d’annon­ces » mais des actes concrets qu’il faut enga­ger immé­dia­te­ment pour de réel­les amé­lio­ra­tions des condi­tions de tra­vail des sala­rié.e.s et d’amé­lio­ra­tion de la qua­lité de prise en charge de la popu­la­tion. Nous exi­geons d’être reçus par Madame la Ministre pour enga­ger des négo­cia­tions urgen­tes en par­ti­cu­lier sur les thèmes sui­vants :
– Recrutement de pro­fes­sion­nel.le.s sup­plé­men­tai­res immé­dia­te­ment et plan de for­ma­tion plu­ri­dis­ci­pli­naire.
– Revalorisation géné­rale des salai­res et reconnais­sance des qua­li­fi­ca­tions des pro­fes­sion­nel.le.s
– Renforcement des moyens finan­ciers signi­fi­ca­ti­ve­ment pour les établissements, ce qui passe par une reva­lo­ri­sa­tion de l’ONDAM à au moins 5% et donc de la Loi concer­nant le Plan de Finances de la Sécurité Sociale
– L’arrêt de toutes les fer­me­tu­res d’établissements, de ser­vi­ces et de lits.
– De réel­les mesu­res qui garan­tis­sent l’accès, la proxi­mité et l’égalité de prise en charge pour la popu­la­tion sur tout le ter­ri­toire.
– La reconnais­sance de la péni­bi­lité de nos métiers.

Pour obte­nir satis­fac­tion sur ces reven­di­ca­tions, nous sou­te­nons l’ensem­ble des mou­ve­ments de grève déjà en cours. Nous serons à l’ini­tia­tive de mou­ve­ments de grèves et de toutes les actions déci­dées avec les sala­riés.e.s dans les établissements du sani­taire, du médico-social et social, privés et publics.

Nous pro­po­sons deux temps forts de mobi­li­sa­tion :
– le 8 octo­bre 2019 notam­ment dans les EPHAD, soins à domi­cile et avec les retraité.e.s
– et le 15 octo­bre 2019 avec nos col­lè­gues Sapeurs-pom­piers.

Nous nous enga­geons à cons­truire un mou­ve­ment large de conver­gence dans le cadre du Projet de Loi de Finance de la Sécurité Sociale dans la pers­pec­tive d’une jour­née « morte » dans la Santé et l’Action Sociale pen­dant la pre­mière quin­zaine de novem­bre au moment des débats par­le­men­tai­res sur le PLFSS

Voir l’appel intersyndical en PDF : communique_unitaire_sante_et_action_sociale_fdsas_vdef01.10.19-1

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :