CGT ADDSEA

Site de la section CGT de l’ADDSEA

Nouveau débrayage à PSA Vesoul contre la hausse du temps de travail

Posted by dsinterim sur mai 22, 2018

L’Est Républicain, 22 mai 2018 :

Une cinquantaine de salariés du site PSA Peugeot Vesoul ont débrayé, ce mardi matin.

Les grévistes se sont réunis près de l’entrée Nord du site vers 10 h 30, pour manifester leur mécontentement, après l’annonce, la semaine dernière, par la direction, d’un projet d’accord local sur le site vésulien.

Ce projet, qui doit être discuté avec les syndicats, ce mardi après-midi dans le cadre d’une première réunion de négociation, propose d’abandonner les 35 heures pour passer à 37 h 45 de travail, sans compensation financière équivalente. En effet, la direction souhaite proposer une contrepartie financière de +2,8 % des salaires, contre une hausse de travail de 7,8 % selon les calculs de la CGT, qui depuis l’annonce de ce projet, est vent debout.

Mardi matin, les salariés en grève ont reçu la visite d’une délégation venue du site PSA Sochaux. Deux élus CGT étaient auprès d’eux, vers l’entrée Nord, tandis que cinq autres salariés participaient à la manifestation de la fonction publique, à Vesoul.

Parmi les grévistes massés près de l’entrée, une majorité était issue de l’atelier couture de l’aile sud, un petit nombre d’entre eux venait du magasin Nord. « Je suis déterminée », confie Fanny Santos, syndiquée CGT qui, à sa prise poste, à l’atelier ferrage, à 4 h 50 a fait savoir qu’elle était en grève. « Je suis prête à poursuivre la grève autant qu’il le faudra, j’estime que c’est aujourd’hui ou jamais qu’il faut se mobiliser. »

« Jamais la direction n’a été aussi loin », estime pour sa part Gilles Courrejou, 56 ans dont « 25 ans de boîte ». « En 2011, on s’est tous montré responsable, en acceptant de ne pas être augmenté pendant cinq, ans, alors que Peugeot était quasiment en faillite. Aujourd’hui, on l’a remonté Peugeot, et le contexte pour l’entreprise est très différent. Je ne peux pas accepter ça. »

Alors qu’une réunion est prévue à 13 h 30 entre la direction et les partenaires sociaux, la CGT a d’ores et déjà annoncé ne pas vouloir participer. « La négociation, c’est ici qu’elle se passe, avec les salariés ! »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :