CGT ADDSEA

Site de la section CGT de l’ADDSEA

1er Mai, journée internationale de lutte des travailleurs

Posted by dsinterim sur avril 23, 2018

Tract CGT ADDSEA :

1er Mai, journée internationale de lutte des travailleurs

Depuis la rentrée, nous ne comptons plus les attaques contre nos garanties et droits collectifs (ordonnances Macron, hausse de la CSG pour les retraités, fin de l’opposabilité de nos conventions collectives dans le secteur social et médico-social, etc.). Maintenant, le gouvernement s’en prend aux cheminots tout en préparant déjà des attaques contre la retraite, la protection sociale ou les allocations chômage. Avec  l’attaque contre le statut des cheminots, Macron voudrait prouver que rien n’arrêtera son offensive anti-ouvrière. Une victoire des cheminots serait donc une victoire pour tous les travailleurs.

Comme avec la corvée sous l’ancien régime, le gouvernement menace de nous obliger à travailler gratuitement un jour de plus… soi-disant « en solidarité » avec les personnes âgées alors que les retraités ont vu leur pouvoir d’achat baisser avec la hausse de la CSG afin de « soutenir » les salariés. On nous appelle, nous, salariés, retraités et chômeurs, à accepter de nous serrer la ceinture et de faire toujours plus de sacrifices, au nom d’une soi-disant « solidarité » alors que les plus riches voient leurs profits exploser et bénéficient largement des cadeaux du gouvernement.

A cette pseudo-solidarité qui ne profite qu’au plus riches, aux grands patrons et actionnaires, opposons leur notre solidarité, la solidarité des travailleurs de tous les pays dans la lutte pour une vie meilleure, pour que les formidables richesses dont dispose l’humanité en ce début de 21ème siècle soient partagées entre toutes et tous et non plus accaparées par une infime minorité de capitalistes. Journée internationale de lutte des travailleurs, les manifestations du 1er Mai, de New York à Dacca, de Séoul à Pretoria, de Stockholm à Téhéran, montreront, une fois encore, l’unité des aspirations et des revendications du monde du travail au-delà des frontières et des divisions nationales.

En France, cela fait bientôt un mois que les cheminots sont en lutte pour la défense de leurs droits et du service public ferroviaire. D’autres secteurs sont aussi entrés en lutte, comme les employés de Carrefour, le personnel des EHPAD, les salariés de la fonction publique, ceux d’Air France et des Aéroports de Paris, les ouvriers de la collecte des déchets, etc. Dans bien des villes aussi, les étudiants se mobilisent contre la sélection à l’université et ce malgré une violente répression policière et des agressions de nervis d’extrême-droite.

Que les manifestations du 1er Mai soient une nouvelle fois l’occasion de faire entendre la colère de l’ensemble du monde du travail face aux mesures antisociales du gouvernement !

Toutes et tous dans les rues pour ce 1er Mai 2018 !

Manifestation du 1er Mai à Besançon : départ 10 h Gare SNCF Viotte

Après la manifestation du 1er Mai, buffet et buvette à Granvelle de 12 h à 16 h, avec animations musicales avec les groupes « Jura Highlands Pipe and Drums » et « Poule et Poux Laids ».

Il y a 50 ans, la grève générale de mai-juin 1968

Ce 1er Mai 2018 marque le cinquantième anniversaire de la grève générale de mai-juin 1968, une grève qui mobilisera jusqu’à 10 millions de salariés en France. Dans le Pays de Montbéliard, la répression policière avait été particulièrement violente pour évacuer l’usine Peugeot occupée par les travailleurs : deux ouvriers sont tués (Pierre Beylot et Henri Blanchet) et 150 blessés suite à l’intervention des CRS. Grâce à cette grève, on obtiendra une hausse de 35% du SMIC (ce qui équivaudrait aujourd’hui à une hausse de plus de 400 euros nets par mois), de 10% sur tous les salaires, une quatrième semaine de congés payés et la reconnaissance de la section syndicale d’entreprise.

La CGT organise un certain nombre d’activités pour commémorer les cinquante ans de cette grève générale.

Besançon : Après la manifestation du 1er Mai, buffet et buvette à Granvelle de 12 h à 16 h, avec animations musicales avec les groupes « Jura Highlands Pipe and Drums » et « Poule et Poux Laids ».

Montbéliard : Repas dansant au Foyer Municipal à Audincourt le 28 avril ; exposition interactive avec des photos et des vidéos qui se déplacera dans tout le Pays de Montbéliard en mai et en juin (du 11 au 17 mai à l’espace Gandhi à Audincourt, du 22 au 26 mai à la mairie de Sochaux, du 28 mai au 2 juin à l’Arche de Bethoncourt) et concert le 15 juin avec « HK et les saltimbanques » au Moloko à Audincourt. Plus d’informations et réservations auprès de l’UL CGT du Pays de Montbéliard : 03 81 30 51 13.

Au-delà de la grève générale, les luttes de 1968 s’inscrivent dans un mouvement international de contestation de l’exploitation et de l’oppression (Printemps de Prague contre la bureaucratie stalinienne en Tchécoslovaquie, « Mai rampant » en Italie avec des grèves dures, mouvement pour les droits civiques et contre la guerre du Vietnam aux Etats-Unis, etc.) qui amènera également des avancées pour les libertés démocratiques notamment pour les droits des femmes.

Cette année 2018 marque également d’autres anniversaires :

Il y a 10 ans… en 2008. C’était en 2008 qu’après une longue lutte nous avons obtenu à l’ADDSEA le passage aux 35 heures, le paiement de 4 heures supplémentaires par semaines sur 5 ans (puisque nous travaillions alors 39 heures hebdomadaires) et le départ d’Alain Lécuyer, le directeur général de l’époque. Le moment le plus marquant de cette lutte reste la journée de grève du 25 mai 2008, où nous avons à quelques centaines investi le Conseil d’Administration de l’ADDSEA.

Il y a 100 ans… en 1918. Après des grèves massives dans la métallurgie en janvier, une première mutinerie de matelots en août, une vague révolutionnaire déferle sur l’Allemagne fin octobre / début novembre 1918. Des grèves dans les usines aux mutineries dans l’armée en passant par la constitution de conseil d’ouvriers et de soldats, la révolution impose la fin de la première guerre mondiale à l’état-major, l’abolition de la monarchie, le droit de vote des femmes, la journée de huit heures, etc.

Il y a 200 ans… en 1818. Naissance le 5 mai 1818 de Karl Marx. 200 ans plus tard, ses écrits sont plus actuels que jamais tant pour comprendre le fonctionnement du système capitaliste que pour changer le monde.

Aujourd’hui comme hier, c’est la lutte et la mobilisation des salariés qui permettent l’amélioration de nos conditions de vie et de travail !

Tract en PDF : 1er Mai 2018

Une Réponse vers “1er Mai, journée internationale de lutte des travailleurs”

  1. […] 1er Mai, journée internationale de lutte des travailleurs […]

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :