CGT ADDSEA

Site de la section CGT de l’ADDSEA

Agrément de deux avenants qui viennent un peu (mais vraiment peu) revaloriser les salaires

Posted by dsinterim sur février 20, 2018

Deux nouveaux avenants à la convention collective 66, signés par NEXEM et la CFDT portant sur le point d’indice et sur les grilles de salaires,  viennent d’être agréés par le ministère. Il s’agit des avenants 340 et 341.

En effet, le journal officiel du 17 février 2018 a publié :

Arrêté du 8 février 2018 relatif à l’agrément de certains accords de travail applicables dans les établissements et services du secteur social et médico-social privé à but non lucratif

La ministre des solidarités et de la santé,
Vu le code de l’action sociale et des familles, notamment ses articles L. 314-6 et R. 314-197 à R. 314-200 ;
Vu les avis de la Commission nationale d’agrément, mentionnée à l’article R. 314-198, en date du 1er février 2018 ;
Vu les notifications en date du 12 février 2018,

Arrête :
Article 1

Sont agréés, sous réserve de l’application des dispositions législatives ou réglementaires en vigueur, à compter de la date prévue dans le texte ou, à défaut, de la date de publication du présent arrêté au Journal Officiel de la République française, les accords collectifs de travail et décisions suivants :

A. – Accords de branche et conventions collectives nationales
I. – Convention collective du 15 mars 1966 – NEXEM

1. Avenant n° 340 du 29 novembre 2017 relatif à la politique salariale 2017.
2. Avenant n° 341 du 29 novembre 2017 relatif à l’évolution des grilles salariales. (…)

L’avenant 340, qui concerne l’ensemble du personnel qui bénéficie de la convention collective 66, apporte une hausse de… 1 centime du point. Ainsi un éducateur spécialisé en début de carrière aura une augmentation, hors sujétion d’internat, de 4,70 euros mensuels bruts environ. A noter que cette hausse a un effet rétroactif à compter du 1er février 2017.

L’avenant 341, lui, modifie le déroulement du début de carrière et de la grille de salaire des métiers les plus mal payés de la convention collective (agent de service intérieur, ouvrier qualifié, moniteur adjoint d’animation ou d’activité, agent administratif, etc.). Mais ce ne sont que les grilles de salaire des premières années qui sont revalorisées, les sept premières années pour les agents de service intérieur et les ouvriers qualifiés ou les treize premières années pour les moniteurs adjoints d’animation ou d’activité. Notons aussi que les salaires de départ de certains de ces métiers sont aujourd’hui tellement bas que, même avec la prime de sujétion spéciale, les directions étaient obligées de verser un différentiel pour atteindre le SMIC. Avec cet avenant, les salariés de ces catégories en début de carrière toucheront, avec la prime de sujétion spéciale, environ 15 euros bruts de plus que le SMIC mensuel.

La Fédération CGT n’a pas signé cet accord, largement insuffisant alors qu’en 16 ans notre pouvoir d’achat à baissé de plus de 25%.

2 Réponses vers “Agrément de deux avenants qui viennent un peu (mais vraiment peu) revaloriser les salaires”

  1. […] En février 2018, deux nouveaux avenants à la convention collective 66 ont été agréés par le ministère.On y trouve notamment une hausse de 1 centime du point, qui passe ainsi de 3,76 à 3,77 euros. Cet avenant a un effet rétroactif au 1er février 2017. (voir ici). […]

  2. […] Agrément de deux avenants qui viennent un peu (mais vraiment peu) revaloriser les salaires […]

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :