CGT ADDSEA

Site de la section CGT de l’ADDSEA

Archive for 10 juillet 2017

Comment résister à la loi travail dans les entreprises

Posted by dsinterim sur juillet 10, 2017

La CGT a mis en ligne sur son site confédérale une rubrique « combattre la loi travail » avec des informations juridiques et des conseils pour résister à l’application de la loi travail (« Loi El Khomri ») dans nos entreprises.

Nous luttons depuis plusieurs mois contre la loi Travail, dans une large unité. Avec la promulgation de la loi et la publication des décrets d’application, la lutte entre dans une phase nouvelle. Cette phase articule propositions alternatives, mobilisation dans les entreprises, mobilisations professionnelles et interprofessionnelles, suivi des négociations, actions judiciaires et juridiques.

La CGT a décidé que la loi Travail n’entrera pas dans l’entreprise. Comment ?  A chaque fois que l’on impose aux employeurs des créations d’emploi, des requalifications en CDI, des passages au plein temps, l’augmentation des salaires, des meilleures organisations et conditions de travail… on mettra en échec la loi travail, sa logique de précarisation, d’insécurisation des salariés, de mise en concurrence et d’abaissement généralisé des droits et garanties.

Afin de nous permettre de fédérer, de s’entraider et d’être utiles à tous pour mener le combat contre la loi travail, pour un code du travail du XXIe siècle et gagner une société de progrès social, nous avons voulu faire de ce site internet, une « boite à outils » à la disposition de nos organisations et structures.

Nous nous adressons aux salariés afin qu’ils se mobilisent et viennent au soutien des syndicats de leur entreprise. Sans mobilisation des salariés, les syndicats n’auront pas la même capacité d’action dans les négociations notamment. Sans un maximum de salariés syndiqués, sans une majorité de voix en faveur de la CGT aux élections professionnelles, nous ne changerons pas la donne dans les entreprises. La mobilisation de chacun accroît fondamentalement notre capacité de résistances et la possibilité d’acquérir de nouveaux droits dans les entreprises !

Lire le reste de cette entrée »

Publicités

Posted in 5) Nos droits | Leave a Comment »

Dans le Loiret, la lutte paie : les deux postes d’intervenants sociaux pour femmes battues rétablis

Posted by dsinterim sur juillet 10, 2017

Dans le Loiret, deux assistants sociaux de l’AIDAPHI formés à l’écoute des femmes battues ont perdu leur poste le 1er juillet faute de financements. La CGT de l’AIDAPHI a dénoncé ces suppressions de postes et les restrictions budgétaires,  Dominique Tripet (élue à Orléans) est intervenue, et la secrétaire d’Etat a finalement rétablit ces deux postes pour les femmes battues. Un exemple comme quoi lorsqu’on lutte, on peut gagner et qu’il ne faut rien lâcher face aux politiques d’austérité des financeurs.

France 3 Centre-Val de Loire, 7 juillet 2017 :

La prefecture du Loiret a décidé de ne plus financer les deux assistants sociaux de l’Aidaphi, une association qui intervenait dans les commissariats et gendarmeries auprès de femmes battues. Le dispositif s’est arrêté le 1er juillet, faute de financement.

Ces deux assistants sociaux pouvaient rencontrer les victimes avant ou après la plainte sur indication des gendarmes ou des policiers. Ils étaient financés par l’Etat sur la base d’une subvention du fonds interministériel de prévention de la délinquance. La préfecture n’a pas obtenu les fonds nécessaires à la poursuite de leur financement. En 2016, ils étaient venus en aide à 425 femmes dans le département.

L’Aidaphi condamne évidemment la fin des financements. Jean-Philippe Plaine, délégué CGT de la structure, nous a confié : « Ces plaignantes vont se retrouver dans un vide, elles n’auront plus un travailleur social formé spécifiquement à l’écoute des femmes victimes de violence et seront orientées vers des dispositifs tous publics ».

Lire le reste de cette entrée »

Posted in 4) Infos et campagnes fédérales | Leave a Comment »