CGT ADDSEA

Site de la section CGT de l’ADDSEA

Archive for 6 juillet 2017

« Les Opalines » : des actionnaires invisibles

Posted by dsinterim sur juillet 6, 2017

L’Est Républicain, 6 juillet 2017 :

Trois mois de grève et toujours pas d’accord en vue, entre les aides soignantes en révolte de la maison de retraite « Les Opalines » de Foucherans (39) et leur direction. En ce 95e jour du conflit, commencé le 4 avril dernier, les grévistes ont déserté leur barnum rose du rond-point de l’Escargot et se sont scindées en deux groupes.

L’un a pris la direction de Beaune pour tenter de rencontrer Philippe Péculier, l’un de deux actionnaires du holding qui gère les 46 Ehpad « Les Opalines », plus quelques dizaines d’autres sociétés. L’autre s’est rendu à Montbéliard, siège dudit holding, puis à Bart où réside Didier Mennechet, le second actionnaire. Ni l’un, ni l’autre n’ont pu être rencontrés.

« À Bart, on a juste vu le gardien des chiens de M. Mennechet. Un voisin qui les nourrit mais ne le connaît pas personnellement apparemment… », expliquent les grévistes qui ont été accueillies à leur arrivée dans la cité des Princes par un groupe d’une cinquantaine de « camarades de la CGT ». Ceux-ci les ont accompagnées pour tracter dans le quartier piéton de la ville et, « franchement, ça fait du bien », avouent celles qui achèvent leur treizième semaine de lutte et restent motivées dans la poursuite de leur action.

Lire le reste de cette entrée »

Publicités

Posted in 3) Infos locales et interpro | Leave a Comment »

Démantèlement de la protection de l’enfance en Maine-et-Loire : la lutte continue !

Posted by dsinterim sur juillet 6, 2017

Article sur la lutte contre la casse de la protection de l’enfance dans le Maine-et-Loire publié dans le bulletin de l’Union Locale CGT d’Angers, juillet 2017 :

Très en pointe dans l’expérimentation libérale, le Conseil Départemental de Maine-et-Loire (CD 49) avait choisi de mettre en concurrence les associations de la protection de l’enfance. En mettant en place une politique d’appels à projets/appels d’offres, le CD 49 a organisé le dumping social, et ainsi fait diminuer le prix de journée de 30%. Les nouvelles associations ayant remporté les appels à projets embaucheraient le personnel sans appliquer la convention collective en vigueur (la CCN66). 350 à 400 emplois sont menacés à terme. C’est aussi le retour des associations confessionnelles avec la très catholique «Orphelins Apprentis d’Auteuil». Depuis le début du mois de mai, les salarié-es se mobilisent massivement. Les décisions se prennent en Assemblée Générale.

Fin mai, malgré plusieurs manifestations réussies, le CD 49 s’obstine à vouloir maintenir ses projets, tout en refusant le dialogue avec les salarié-es en lutte. L’intersyndicale départementale de l’action sociale CGT, FO, Sud, désormais rejointe par la CFE-CGC, décide alors d’un temps fort le lundi 12 juin, avec une manifestation à caractère national à Angers. En effet, il s’agit de riposter face l’ampleur de l’attaque contre la protection de l’enfance, jusqu’ici inégalée. Avec le soutien de la fédération CGT de la santé et de l’action sociale, la participation active de l’Union Locale d’Angers et de l’Union Départementale 49, la manifestation du 12 juin, qui rassemble 2000 personnes, est une réussite. De nombreuses délégations de travailleurs sociaux des Pays de la Loire, mais aussi de région parisienne et du Nord, ont fait le déplacement. Des préavis de grève avaient été déposés par la CGT au CHU, au Conseil Départemental et au CESAME.

Lire le reste de cette entrée »

Posted in 4) Infos et campagnes fédérales | 2 Comments »

Déclaration CGT à la Conférence Régionale de Santé et de l’Autonomie Bourgogne Franche Comté

Posted by dsinterim sur juillet 6, 2017

Déclaration CGT à la Conférence Régionale de Santé et de l’Autonomie Bourgogne Franche Comté, 5 juillet 2017 :

Monsieur le Directeur général de l’Agence Régionale de Santé Bourgogne Franche Comté,

Aujourd’hui, la CRSA doit donner un avis sur le Projet Régional de Santé (PRS2), ce document de plus de 400 pages fait beaucoup de constats et de nombreuses déclarations d’intention.

La CGT déplore le manque de moyens supplémentaires alors que les besoins de la population sont énormes.

Il est beaucoup question d’économies, de restructurations, de regroupements, de mutualisations.

L’ARS rappelle clairement que ce projet s’inscrit dans un cadre budgétaire contraint.

Effectivement, nous constatons avec inquiétude un appauvrissement global de l’offre de soins, motivé par des logiques de restrictions budgétaires et de rentabilité économique que nous déplorons.

Lire le reste de cette entrée »

Posted in 4) Infos et campagnes fédérales | 1 Comment »

Stop aux atteintes aux libertés ouvrières et syndicales dans le groupe PSA

Posted by dsinterim sur juillet 6, 2017

Message du Comité de défense des libertés ouvrières et syndicales à PSA, 5 juillet 2017 :

A PSA, la situation des libertés ouvrières et syndicales devient de plus en plus préoccupante. La direction du groupe a visiblement décidé d’essayer de briser les militant syndicaux qui relèvent la tête par une politique de répression systématique : sanctions, mises à pied, provocations, pressions, coups montés sont le lot presque quotidien des militants. Elle est passée à l’étape supérieure en se dirigeant vers la criminalisation de l’action syndicale : des militants sont trainés devant les tribunaux, sous de fausses accusations, d’autres se retrouvent en garde à vue, des heures durant, dans les locaux de la police.

Face à cette situation, l’action collective des salariés sera le moyen le plus efficace pour faire respecter les droits élémentaires des salariés. Mais parallèlement il faut faire savoir, le plus largement possible, quelles sont les méthodes utilisé es par PSA pour tenter de casser les syndicats qui lui résistent. C’est pourquoi, sous l’impulsion de Gérard Filoche, ancien inspecteur du travail, vient d’être créé un Comité de défense des libertés ouvrières et syndicales chez PSA.

Lire le reste de cette entrée »

Posted in 8) Solidarité | Leave a Comment »

Manifestation du 4 juillet : quelques échos de la presse

Posted by dsinterim sur juillet 6, 2017

Quelques échos de la presse sur la manifestation du 4 juillet à Paris contre la casse de la protection de l’enfance :

Collègues à la tribune lors des assises de la Protection de l’Enfance, Paris, 4 juillet

Arte, 4 juillet 2017 :

Les dixièmes Assises nationales de la protection de l’enfance se tiennent ce 4 juillet à Paris, sur fond d’inquiétude des professionnels du secteur. Parallèlement, une manifestation est organisée pour protester contre les restrictions budgétaires et la mise en concurrence entre les différentes structures associatives. Les syndicats réclament la fin des appels à projet destinés, selon eux, à choisir les opérateurs les moins chers. Ce mouvement de protestation est parti du Maine-et-Loire, où cinq associations sont en conflit ouvert avec le conseil départemental, qui finance la protection de l’enfance. Ces cinq associations, écartées de l’appel à projets, dénoncent un choix « low cost » au détriment des enfants placés dans leurs foyers.

Voir un petit reportage sur la situation de la protection de l’enfance dans le Maine-et-Loire

Lire le reste de cette entrée »

Posted in 2) En lutte ! | 1 Comment »