CGT ADDSEA

Site de la section CGT de l’ADDSEA

Protection de l’Enfance dans le Maine-et-Loire : 350 à 400 emplois menacés

Posted by dsinterim sur mai 19, 2017

Ouest France, 15 mai 2017 :

Après s’être rassemblés devant l’hôtel du département, à Angers, ce lundi matin, les quelque 750 manifestants du secteur social ont en partie réussi à pénétrer à l’intérieur de la cour du bâtiment. Objectif ? Perturber la session départemental qui se tient actuellement dans le bâtiment. Les salariés de la protection social protestent à nouveau contre l’appel à projet lancé par le Département. Plusieurs associations du Maine-et-Loire n’ont pas été retenues par ce nouveau dispositif.

« Gillet, t’es foutu, les éducs sont dans la rue. » ou encore « Tout politicien rasoir est jetable ».

Près de 750 salariés du secteur social se sont réunis ce lundi matin devant l’hôtel du département, boulevard Foch à Angers, alors qu’une réunion est en cours à l’intérieur du bâtiment.

Après avoir campés devant le bâtiment, une partie des manifestants est parvenue à entrer à l’intérieur de la cour vers 11 h 30. Les salariés du secteur social continuent leur combat contre l’appel à projet lancé par le président du conseil départemental du Maine-et-Loire, Christian Gillet.

Appel de l’intersyndicale du social CFDT, CGT, FO, SUD :

Contre les politiques d’austérité et le démantèlement global de la Protection de l’Enfance et de l’Action Sociale en Maine-et-Loire
Retrait des Appels à Projets,
Arrêt des réorganisations destructrices de l’Aide Sociale à l’Enfance

Les salarié(e)s du secteur privé et public sont fortement mobilisé(e)s dans le Maine-et-Loire pour s’opposer à la décision irresponsable du Conseil Départemental de mettre en concurrence les établissements de la protection de l’enfance par le recours à des appels à projets qui ne sont que des appels d’offres déguisés.

Le Président du Conseil Départemental, Monsieur Gillet, a fait ce choix au détriment de la qualité des accompagnements et des expériences acquises depuis des décennies. Le 4 mai dernier, jour d’une mobilisation sans précédent des professionnels du secteur dans le Maine et Loire, entre 600 et 700 personnes manifestaient dans les rues d’Angers pour dire leur refus de ces appels à projets.

Aujourd’hui, suite aux résultats des appels à projets, 350 à 400 emplois sont menacés et la qualité comme l’éthique du travail social sont remises en cause. Les jeunes et leur famille, les salarié(e)s du secteur, les services partenaires de la psychiatrie, de la protection judiciaire, du médico-social et nos collègues du département (service ASE et VSE) sont très inquiets et très en colère contre la politique menée par le Conseil Départemental.

Le secteur privé est attaqué et le secteur public est détruit progressivement à coup de réorganisations, de division des tâches, d’impossibilité à garantir ses missions de protection (sureffectif permanent, augmentation des durées de placement…). Le service public est grandement remis en question et au bord du Burn Out général.

Lors de la mobilisation du 4 mai 2017, une Assemblée Générale des salarié(e)s du secteur organisée par l’intersyndicale départementale CFDT-CGT-FO-SUD a décidé à l’unanimité de poursuivre et d’amplifier la mobilisation en appelant l’ensemble des secteurs touchés, directement et indirectement, à rejoindre le mouvement avec pour seul mot d’ordre :
RETRAIT DES APPELS A PROJETS DANS LA PROTECTION DE L ENFANCE

Nous savons aujourd’hui que le Maine-et-Loire fait office de laboratoire en la matière et que les autres départements regardent avec attention ce qui se passe chez nous. Le président du Conseil Départemental du 49 nous a annoncé que des rencontres avec son homologue de l’Indre et Loire étaient prévues afin de mettre en oeuvre la même procédure dans son département.

La bagarre menée en Maine-et-Loire doit donc s’étendre à l’ensemble du territoire français et nous appelons tous les salariés de l’action sociale et médico-sociale et des secteurs professionnels partenaires à se mobiliser pour s’opposer aux politiques de destruction d’un travail social de qualité.

Osons dire non à la marchandisation de nos secteurs professionnels
Pour que le Maine-et-Loire ne soit pas le laboratoire de la mise en place des appels à projets dans la protection de l’enfance
Pour le refus de la mise en concurrence des établissements du social, du médico-social, du sanitaire….
Pour exiger des moyens suffisants et un service public de qualité
Pour un accompagnement de qualité des jeunes et de leur famille
Pour sauver les emplois menacés et la qualification des salarié(e)s du secteur
Pour le refus du moins disant et de la dislocation sociale de notre société

L’intersyndicale départementale CFDT, CGT, FO et SUD appelle les salariés des secteurs : social, médico-social et du sanitaire (public et privé réunis) et l’ensemble des personnes concernées à la grève et aux débrayages le lundi 15 mai 2017.

L’intersyndicale appelle également à une mobilisation progressive et massive de tous ces salariés au niveau régional et national pour s’opposer aux politiques d’austérité destructrices de leurs secteurs professionnels.
Le 15 mai, Rassemblement à 9h30 devant le Conseil Départemental du Maine-et-Loire
(48 B boulevard Foch à Angers), lieu de départ de la manifestation.
Assemblée Générale à 13h30 à la bourse du travail d’Angers
pour décider de la suite du mouvement.

Monsieur Gillet et les élus du Conseil Départemental 49 doivent annuler purement et simplement leurs appels à projets !!!

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :