CGT ADDSEA

Site de la section CGT de l’ADDSEA

Archive for avril 2017

Manifestation du 1er Mai 2017 à Montbéliard

Posted by dsinterim sur avril 20, 2017

Manifestation pour le 1er Mai 2017, journée internationale des travailleurs, à Montbéliard : 10 heures, parvis de la Gare.

Télécharger le tract de l’UD CGT du Doubs : tract 1er mai 2017 Montbé

Posted in 3) Infos locales et interpro | Leave a Comment »

Lettre du syndicat CGT à propos du panneau syndical au CADA de Montbéliard

Posted by dsinterim sur avril 20, 2017

Lettre du syndicat CGT à la direction générale à propos du panneau syndical au CADA de Montbéliard :

Monsieur le Directeur Général,

Au CADA de Montbéliard, les panneaux des syndicats CFDT et FO se trouvent, conformément au code du travail, au lieu d’entrée et de sortie du personnel.

Par contre, le panneau syndical CGT est, lui, relégué dans un cagibi.

Aussi, au nom du principe d’égalité, je vous demande de bien vouloir placer le panneau syndical CGT à côté des panneaux de la CFDT et de FO, d’autant qu’il y a la place suffisante sur ce mur.

Veuillez agréer, Monsieur le Directeur Général, l’expression de mes sincères salutations.

DS CGT ADDSEA

Posted in 7) Représentants du Personnel, Délégué Syndical | Leave a Comment »

Ne nous trompons pas de combat

Posted by dsinterim sur avril 20, 2017

L’Union Départementale CGT d’Indre et Loire a publié un tract bien argumenté pour combattre les idées d’extrême-droite de la millionnaire Le Pen.

Quelques extraits :

A quelques jours des élections présidentielles, nous souhaitons rappeler nos valeurs de la CGT, valeurs de fraternité, d’égalité, de liberté et de justice sociale.

Les idées d’extrême droite racistes, xénophobes, homophobes et sexistes ne font qu’activer la haine et dressent les uns contre les autres.

Nous alertons donc le monde du travail contre ceux, à l’extrême droite, dont le FN est l’un des portes drapeaux, qui prônent la division des travailleurs du fait de leur origine, leur statut ou la situation sociale.

Lire le reste de cette entrée »

Posted in 6) Infos utiles pour nos luttes | 1 Comment »

Rendez-vous pour le 1er Mai 2017 à Belfort

Posted by dsinterim sur avril 18, 2017

Pour ce 1er Mai 2017, journée internationale de lutte des travailleuses et des travailleurs, l’UD CGT du Territoire de Belfort appelle à une manifestation à 10 heures devant la Maison du Peuple.

Posted in 2) En lutte !, 3) Infos locales et interpro | Leave a Comment »

Le combat des Opalines de Foucherans (Jura)

Posted by dsinterim sur avril 18, 2017

La Voix du Jura, 14 avril 2017 :

Environ 200 personnes se sont réunies vendredi 14 avril devant l’établissement pour soutenir les salariés en grève.

Les semaines se suivent et se ressemblent devant l’EHPAD des Opalines de Foucherans. En grève depuis douze jours, les aides soignantes ont réussi à mobiliser environ 200 personnes, soit le double de sympathisants par rapport à vendredi dernier. Loin d’être abattues, elles ont choisi l’air de Comme d’habitude de Claude François pour dénoncer leurs conditions de travail en chanson.

Lire le reste de cette entrée »

Posted in 2) En lutte !, 3) Infos locales et interpro, 4) Infos et campagnes fédérales | Leave a Comment »

Contre le racisme – Pour le progrès social, Toutes et tous dans la rue le 1er Mai 2017

Posted by dsinterim sur avril 14, 2017

Tract CGT ADDSEA pour le 1er Mai 2017 à Besançon (manifestation à 10 h Place de la Révolution) :

Contre le racisme – Pour le progrès social, Toutes et tous dans la rue le 1er Mai 2017

Chômage de masse ; licenciements ; salaires, pensions de retraite et allocations chômage gelés malgré la hausse des prix ; dégradation des conditions de travail ; emplois supprimés : voilà notre quotidien tant dans le secteur privé que dans le public.

Avec la loi travail qui se met en place depuis janvier, c’est l’arbitraire patronal le plus total. Les services publics utiles à la population (santé, éducation, transports, etc.) sont attaqués, la protection sociale est remise en cause et pourtant, jamais les grands patrons et actionnaires n’ont fait autant de profits ! Ainsi la fortune des 15 Français les plus riches a augmenté de 14,3% depuis 2016, avec des records comme E. Besnier, PDG de Lactalis, qui est passé de 8,5 milliards en 2016 à 11,3 milliards de dollars en 2017 = une augmentation de 32,9%. F. Pinault du groupe Kering, a vu sa fortune augmenter de 31,9%.

Oui de l’argent il y’en a pour financer nos revendications ! Alors que des millions de privés d’emploi galèrent à Pôle Emploi, certains politiciens parlent de repousser encore l’âge de la retraite ou de remettre en cause les 35 heures.

C’est exactement l’inverse qui est nécessaire : baisser le temps de travail à 32 heures et revenir à la retraite à 60 ans pour embaucher massivement des chômeurs.

De l’argent il y en a aussi pour augmenter les salaires, les retraites et créer les postes nécessaires dans le secteur public. Ainsi, les 48 milliards d’euros versés aux patrons entre 2013 et 2015 au titre du CICE aurait pu permettre de créer 500.000 emplois payés 1800 euros nets !

Lire le reste de cette entrée »

Posted in 1) Tracts et communiqués de la section, 3) Infos locales et interpro | Leave a Comment »

Questions des élus CGT pour le CE du 20 avril

Posted by dsinterim sur avril 14, 2017

Questions des élus CGT pour le CE du 20 avril et le CE complémentaire du 27 avril 2017 :

1 –  CPOM :
Quelles sont les nouvelles informations concernant les CPOM avec le Département du Doubs et avec l’ARS ? Si oui, des dates sont-elles fixées et a-t-on des indications sur les choix des financeurs et le montant des budgets accordés ?

 – Pôle Enfance – Familles :
2.1 – Il est question de la création d’une antenne Haut-Doubs du Pôle Enfance Familles. Comment, à budget constant, fonctionnera ce nouveau service sans que cela soit au détriment d’un ou de plusieurs autres services ?
2.2. – Quand cette antenne doit-elle être effective ? Il y aura-t-il des créations de postes, si oui combien ? Il y a-t-il des risques de redéploiement forcé du personnel ?
2.3 – Comment un service type SAES peut-il fonctionner avec un 0,5 ETP comme le prévoit un document de travail ? La spécificité du SAES et de l’AEMO est-elle bien prise en compte dans ce projet ?
2.4 – Est-il prévu la création d’un poste de directeur adjoint ? Si oui comment sera-t-il financé ?
2.5 – Le CHSCT et le CE seront-ils consultés sur ce projet ? Si oui, quand ?

3 – Article 38 de la convention collective :
Lors du Comité d’Entreprise du 24 mars 2017, une discussion a eu lieu sur l’article 38 de la convention collective stipulant que lors de « recrutement de personnel ayant exercé des fonctions identiques ou assimilables dans des établissements ou services de nature différente, pour les emplois nécessitant un diplôme professionnel ou une qualification technique : prise en compte de l’ancienneté dans lesdites fonctions dans la limite des 2/3 de l’ancienneté acquise au moment de l’engagement ». Après une discussion évoquant plusieurs exemples comme celui des agents d’entretien, des maîtresses de maison, des éducateurs techniques ou du personnel administratif, la conclusion a été de résonner sur la base d’exemples concrets.
– Des salariés ont-ils interpellé la direction générale sur leurs cas concrets ?
– Si oui, quelles sont les réponses de la direction générale à ces demandes ?

Lire le reste de cette entrée »

Posted in 7) Représentants du Personnel, Comité d'Entreprise | 1 Comment »

A propos de la prise en compte de l’ancienneté avant l’embauche à l’ADDSEA

Posted by dsinterim sur avril 13, 2017

Tract CGT ADDSEA :

A propos de la prise en compte de l’ancienneté avant l’embauche à l’ADDSEA

Que quoi s’agit-il ?

Il s’agit de prendre en compte l’expérience de salariés ayant travaillé dans d’autres secteurs que celui de l’action sociale avant leur embauche à l’ADDSEA pour une fonction assimilable. Cela peut concerner par exemple des agents d’entretien, des ouvriers qualifiés, des maîtresses de maison, des éducateurs techniques ou le personnel administratif. L’ancienneté peut alors être prise en compte au deux tiers (à l’inverse l’ancienneté est prise en compte en totalité si on a travaillé dans le même secteur).

Prenons l’exemple d’une secrétaire qui aurait été embauchée à l’ADDSEA après avoir travaillé trois ans dans une entreprise commerciale. Elle pourrait, sur la base de cet article, demander à commencer avec une ancienneté de deux ans (deux tiers de 3 ans) lors de son embauche à l’ADDSEA.

Lors du Comité d’Entreprise du 24 mars 2017, les élus CGT ont posé la question suivante :

« Selon l’article 38 de la convention collective lors de « recrutement de personnel ayant exercé des fonctions identiques ou assimilables dans des établissements ou services de nature différente, pour les emplois nécessitant un diplôme professionnel ou une qualification technique : prise en compte de l’ancienneté dans lesdites fonctions dans la limite des 2/3 de l’ancienneté acquise au moment de l’engagement ».
– Quels sont à l’ADDSEA les fonctions « assimilables » dans des établissements ou services de nature différentes pour les différentes catégories de personnel ? Quels métiers sont concernés ?
Exemples :
– Un agent d’entretien ayant une expérience dans une entreprise du bâtiment ou de la propreté bénéficie-t-il d’une prise en compte de l’ancienneté au 2/3 ?
– Une maîtresse de maison ayant travaillé en restauration bénéficie-t-elle d’une prise en compte de l’ancienneté au 2/3 ?
– L’expérience professionnelle est-elle prise en compte au 2/3 pour les éducateurs techniques ? Et si oui sur quels postes / métiers ?
– L’expérience professionnelle est-elle prise en compte pour l’ensemble des personnels administratifs ? »

Lire le reste de cette entrée »

Posted in 1) Tracts et communiqués de la section, 7) Représentants du Personnel, Comité d'Entreprise | Leave a Comment »

Le droit de retrait des salariés de leur lieu de travail

Posted by dsinterim sur avril 13, 2017

Info de la Fédération CGT de la Santé et de l’Action Sociale :

Dans certaines situations, les salariés peuvent utiliser leur droit de retrait et cesser leur travail après avoir respecté les dispositions prévues par le code du travail.

L’utilisation du droit de retrait

Le salarié peut se retirer d’une situation de travail dont il a un motif raisonnable de penser qu’elle présente un danger grave et imminent pour sa vie ou sa santé (art. L. 4131-1 du Code du travail).

Le droit de retrait peut être exercé individuellement par un salarié ou bien par un groupe de salariés.

Aucune sanction, aucune retenue de salaire ne peut être prise à l’encontre d’un salarié ou d’un groupe de salariés qui ont exercé leur droit de retrait (art. L. 4131-3 du Code du travail), à la condition que le droit de retrait soit utilisé conformément aux explications données plus loin (limites et jurisprudence) quant à l’évaluation faite du danger grave et imminent pour la vie ou la santé du salarié ou de chacun des salariés du groupe qui s’estime en danger.

Ainsi, concrètement, le droit de retrait se traduit par une cessation temporaire de travail.

La notion de « danger grave et imminent »

La notion de DGI – danger grave et imminent – s’apprécie du point de vue du salarié, au regard de ses connaissances et de son expérience.

Dès lors que le salarié a un motif légitime de croire à un danger possible, il peut exercer valablement son droit de retrait.

Peu importe qu’un rapport d’expert ait conclu par la suite à l’absence de tout danger réel et prévisible (Crim. 8 oct. 2002, no 01-85550) ou qu’un rapport de visite de l’inspecteur du travail ait finalement conclu dans le même sens (Soc. 23 mars 2005, no 03-42412).

Ce qui compte, c’est qu’au moment où le droit de retrait a été exercé, le salarié ait pu penser qu’il existait un tel danger.

Attention : L’appréciation de la notion de « danger grave et imminent » relève du pouvoir souverain des juges du fond (Soc. 23 juin 2004, no 02-45401).

Lire le reste de cette entrée »

Posted in 5) Nos droits, 7) Représentants du Personnel, CHSCT | Leave a Comment »

Info au 9ème jour de grève aux Opalines de Foucherans dans le Jura (Ehpad)

Posted by dsinterim sur avril 12, 2017

Tract de l’UL CGT de Dole, 11 avril 2017 :

OPALINES FOUCHERANS

MARDI 9 ème jour de GREVE!

Infractions au droit du travail

Nous demandons à l’état, garant de nos lois de réagir !

L’ARS (agence régionale de santé) qui régit le fonctionnement notamment la dotation financière des EHPAD doit obliger les Opalines à se conformer aux règles :
· Des professionnels diplômés pour s’occuper des résidents !
ET PAS 1 SUR 2 SANS DIPLOME ET EN CDD !
· Respect des 75 résidents et pas 77

L’inspection du travail doit faire cesser :
· Ce recours colossal aux CDD (une soignante sur 2 est en CDD !)
· Le dépassement du nombre d’heures de travail par jour pour les salariés qui viennent remplacer les grévistes !
· Le dépassement de la durée
· L’abolition des 11h de repos que nous constatons !

Lire le reste de cette entrée »

Posted in 2) En lutte !, 3) Infos locales et interpro, 4) Infos et campagnes fédérales | Leave a Comment »