CGT ADDSEA

Site de la section CGT de l’ADDSEA

Le monde en chiffres

Posted by dsinterim sur novembre 25, 2016

« Opposer ceux qui travaillent avec ceux qui cherchent un emploi, les Français et les étrangers, les actifs et les retraités, ceux qui vivent sur le territoire et ceux qui y cherchent asile, les pauvres et les miséreux… est une stratégie politique bien connue qui ne sert qu’un objectif, celui de détourner l’attention des véritables causes d’une crise entretenue au seul bénéfice du capital. Dans le même temps, les inégalités se creusent, les profits n’ont jamais été aussi importants, les dividendes versés aux actionnaires plus indécents, les rémunérations des dirigeants aussi exorbitantes », voilà ce qu’écrivait la CGT dans un communiqué intitulé « N’opposons pas les misères, combattons-les ! » début novembre.

Quelques chiffres pour illustrer ces propos :

  • Les patrons des 120 plus grandes entreprises françaises, ont un revenu de 3,5 millions d’euros en moyenne, soit une hausse de 20% entre 2014 et 2015.
  • Tavares, PDG de PSA, a obtenu 100% d’augmentation en 1 an. Avec 14.500 euros par jour, il touche donc maintenant en une seule journée ce qu’un ouvrier met 10 mois à gagner.
  • Le patrimoine professionnel de Liliane Bettencourt, la femme la plus riche de France, représente 31,2 milliards d’euros, soit 1,8 millions d’années au SMIC (vous pouvez ici comparer votre revenu en unités Bettencourt).
  • Le patrimoine cumulé des 1 % les plus riches du monde a dépassé en 2015 celui des 99 % restants.
  • Les 62 personnes les plus riches au monde possèdent autant que les 3,5 milliards les plus pauvres.

A l’inverse :

  • 2,3 millions (chiffre officiel) de travailleurs meurent chaque année d’accidents du travail ou de maladies professionnelles, soit un travailleur toutes les 15 secondes dans le monde. A noter que ce chiffre ne prend pas en compte le secteur informel où travaille près de 50% de la classe ouvrière mondiale.
  • 1,5 milliards de personnes vivent avec moins de 4,5 euros par jour dont 319 millions de travailleurs qui gagnent moins de 1,10 euro par jour.

Alors que partout dans le monde, les travailleurs subissent le chômage, les bas salaires ou la dégradation de leurs conditions de travail, jamais il n’y a eu autant de richesses produites. Contrairement à ce que nous disent les politiciens, on ne manque pas de richesses, bien au contraire ! Elles augmentent mais leur répartition est de plus en plus inégalitaire. Dans les années 1970, la part de la rémunération du travail dans le produit intérieur brut mondial était de 75%, elle n’était plus que de 65% au milieu des années 2000.

Oui, les richesses existent pour assurer une vie et un revenu décents pour chaque être humain ! Ce qu’il faut imposer par la lutte, c’est le partage des richesses ! Et pour ça, il faut s’unir et refuser les discours racistes, nationalistes et xénophobes qui cherchent à nous diviser pour permettre à quelques grands patrons et actionnaires de mieux régner.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :