CGT ADDSEA

Site de la section CGT de l’ADDSEA

Besançon : un délégué du personnel de Derichebourg propreté conteste le licenciement qui le vise

Posted by dsinterim sur février 12, 2016

L’Est Républicain, 12 février 2016 :

KARIM est délégué du personnel à l’agence Besançon-Montbéliard et élu suppléant CGT chez Derichebourg depuis juin 2012. Bien qu’il dépende d’Etupes, il travaille sur des chantiers de nettoyage dans l’agglomération bisontine. L’homme se définit comme une personne honnête, qui milite pour le bien-être de ses semblables au travail et qui, surtout, ne se laisse pas faire.

« Depuis que je suis élu du personnel, l’entreprise n’a pas cessé de me mettre des bâtons dans les roues », affirme-t-il. « Entre les retards ou l’absence de convocations à des comités d’entreprise, la direction ne cesse de m’écarter. Je l’ai d’ailleurs avertie qu’en ce sens, elle se rendait coupable de délit d’entrave. »

D’après Karim, Derichebourg propreté lui a déjà envoyé des courriers d’avertissements par le passé. « Lorsqu’on me demande, à la dernière minute, de remplir une mission avec la nacelle, que je suis seul habilité à manier, hors de ma zone habituelle, je trouve normal de demander un délai. La direction n’a pas voulu me l’accorder et me l’a signifié par lettre. Elle ne supporte pas non plus que je conseille au personnel de ne pas signer à la dernière minute des modifications de temps de travail, toujours revues à la baisse, comme leurs salaires. »

Karim est activement appuyé par l’Union locale CGT de Besançon et son représentant, Pascal Descamps. A ce titre, un syndicat départemental CGT du nettoyage a été créé en décembre dernier et a attiré nombre de travailleurs de ce secteur dans ses rangs. « C’est à cet instant que les vrais ennuis ont commencé pour moi », estime Karim.

Procédure de licenciement en cours

Le 23 novembre 2015, il doit assurer un chantier de nettoyage chez un opérateur téléphonique de Besançon. Comme il n’a pas assez des sept heures prévues, il consigne le fait qu’il doit terminer cette tranche ultérieurement. Quelques jours après, le 1er décembre, il revient pour entreprendre une deuxième phase de nettoyage de trois heures et croise un responsable de la société cliente. « Je lui ai demandé des précisions sur ce qu’il y avait à terminer », se souvient Karim. « Il m’a répondu que cela ne concernait que mes supérieurs et qu’il ne me donnerait pas d’informations. Je n’ai pas insisté. »

Aussi, il reçoit une douche glaciale lorsqu’il est convoqué le 13 janvier de cette année par ses supérieurs. « Ils m’ont fait part d’une plainte du responsable que j’avais croisé », raconte Karim. « Ce dernier me reprochait de l’avoir menacé de joindre la CGT de sa société pour dénoncer un racisme de sa part à mon encontre. C’est totalement faux ! »

Karim est, depuis cette date, mis à pied sans salaire. Son entretien préalable à licenciement s’est déroulé le 25 janvier. Comme c’est un salarié protégé, son cas doit être étudié ce vendredi 12 février en comité d’entreprise, où les élus seront invités à se prononcer pour ou contre son éviction. L’inspection du travail ne sera saisie qu’après.

« Je suis atterré d’être accusé d’une chose que je n’ai jamais faite », déplore Karim. « Les procédures peuvent prendre du temps. En attendant, je risque la faute grave pour une menace que je n’ai jamais proférée. »

Interrogé sur les faits, le directeur régional de Derichebourg a refusé de nous répondre. « Nous n’avons pas à communiquer sur une procédure en cours. »

Une pétition de soutien peut être signée à cette adresse

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :