CGT ADDSEA

Site de la section CGT de l’ADDSEA

Forte mobilisation contre la fermeture de la Boutique SNCF à Besançon

Posted by dsinterim sur juin 17, 2015

Ma Commune, 17 juin 2015 :

Le syndicat CGT des cheminots organisait une importante manifestation ce mardi 16 juin 2015 devant la boutique SNCF de la Grande rue à Besançon contre sa fermeture. Des utilisateurs, des cheminots, mais aussi des élus… Ils étaient nombreux pour soutenir la mobilisation. La fermeture est prévue pour fin juin.

sncf1

Un débat s’est déroulé de 10 heures à midi sur la nécessité des services publics de proximité. Puis des élus socialistes, notamment le maire Jean-Louis Fousseret, des écologistes et des communistes étaient conviés à un autre débat sur la nécessité de la boutique SNCF au centre-ville de Besançon. « Tout le monde prend conscience qu’il est important de ne pas fermer cette boutique, de la préserver, sachant que des luttes qui se sont déroulées à Marseille, Carpentras, ont permis de laisser ces boutiques ouvertes. C’est une boutique qui ne fait pas perdre d’argent à la SNCF, au contraire, on en gagne. C’est une aberration de vouloir la fermer » nous indique José Aviles, délégué CGT. Une chaise est restée vide tout la journée, celle de la direction de la SNCF.

« Nous souhaitons que les services publics maillent tout le territoire »

La pétition contre la fermeture de cette boutique a atteint les 6500 signatures. Le délégué CGT ajoute que « Cette boutique de proximité vend 250 billets par jour et demain, sous prétexte que tout le monde doit utiliser internet, on doit fermer une boutique de service public qui rend service à tous les usagers. Tout le monde n’a pas internet. Nous souhaitons que les services publics maillent tout le territoire. »

sncf2

« Besançon sera la ville pauvre de la région »

Au-delà de la boutique SNCF, les débats de la journée ont permis d’aborder le sujet du centre de tri de La Poste qui va fermer à Besançon, « soit 300 emplois en moins » selon José Avilés. « Avec la fusion des régions, il y aurait 2000 emplois de Besançon transférés à Dijon dont certains seront supprimés. Une poste sur 3 fermera à Besançon. 60 classes vont fermer » explique-t-il, « Besançon sera la ville pauvre de la région ».

sncf3

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :