CGT ADDSEA

Site de la section CGT de l’ADDSEA

Nouvelle réunion des ouvrières et ouvriers du nettoyage à l’UL CGT de Besançon

Posted by dsinterim sur avril 7, 2015

Prochaine réunion des salariés du nettoyage : Jeudi 23 avril 2015 à 13 heures, dans les locaux de la CGT, 4 B rue Léonard de Vinci, à Besançon (Planoise)

Ouvrières et ouvriers du nettoyage, nous avons des droits !

Trop souvent dans le nettoyage, les patrons bafouent le Code du travail et la convention collective qui garantissent un certain nombre de droits aux salariés.

nettoyageDans le nettoyage, les salaires sont bas, les conditions de travail sont dures, les journées sont longues, et beaucoup d’ouvrières et d’ouvriers ont des contrats précaires ou à temps partiels.

Ce n’est pas pour le plaisir mais pour arrondir les fins de mois que l’on fait des heures supplémentaires. Et pourtant, c’est souvent que les heures supplémentaires ne sont pas ou pas assez payées. Parfois, les patrons « oublient » de payer les heures de dimanches et de jours fériés ou certaines primes.

Normalement l’amplitude d’une journée de travail devrait être au maximum de 13 heures. Ça veut dire que quand on commence un premier chantier à 6 heures, le dernier chantier doit se finir à 19 heures au plus tard. Mais il n’est pas rare que les patrons imposent un chantier à 6 heures le matin et un autre le soir qui finit à 22 heures !

Pour augmenter leurs profits, il arrive que des patrons fassent des économies sur les produits et que pour faire correctement le ménage, des salariés viennent avec des produits ou des sacs poubelles qu’ils ont eux-mêmes achetés !
D’après la loi, si un chantier est racheté par une autre entreprise, les salariés doivent conserver leurs emplois et leurs heures de travail. Mais il arrive que des patrons obligent des ouvrières qui ne savent pas lire le français à signer une baisse des heures de travail (et donc du salaire !) ou une transformation de CDI en CDD !

Et on pourrait ajouter encore et encore des exemples, les licenciements abusifs, la sécurité qui n’est que rarement respectée sur les chantiers, des salariés qui n’ont parfois jamais vu la médecine du travail, des accidents de travail qui ne sont pas déclarés… sans compter le manque de respect de bien des chefs et patrons lorsqu’ils s’adressent aux ouvriers et aux ouvrières !

Regroupons-nous pour les faire respecter !

Pour faire respecter nos droits face aux patrons, il ne faut pas rester isolé. Il faut se regrouper. Comme on le dit « l’union fait la force ». C’est ça un syndicat, un regroupement de salariés qui s’unissent pour représenter une force face au patron. En étant unis, en se regroupant, les ouvrières et les ouvriers du nettoyage peuvent résister face aux patrons. Ce n’est que grâce à notre travail que les patrons gagnent de l’argent et c’est là notre force. On peut très bien imaginer que les ouvriers fassent tourner le monde sans patrons et sans actionnaires, par contre, il est impossible que des patrons et actionnaires fassent tourner le monde sans ouvriers.

Réunion des salariés du nettoyage : Jeudi 23 avril 2015 à 13 heures, dans les locaux de la CGT, 4 B rue Léonard de Vinci, à Besançon (Planoise)

Pour plus d’information, appeler Kader : 07 71 18 80 86

Télécharger le tract :

– En français : Ouvrières et ouvriers du nettoyage3

– En arabe : nettoyage_arabeavr

– En serbo-croate : Ouvrières et ouvriers-srbski3

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :