CGT ADDSEA

Site de la section CGT de l’ADDSEA

NAO 2013 : Tout augmente, sauf les salaires, ça suffit !

Posted by dsinterim sur décembre 16, 2013

baisse-salairesibmcrise-efforts-consentis-L-1Tract CGT ADDSEA pour les NAO 2013 :

Tout augmente, sauf les salaires,

ça suffit !

Ce 16 décembre 2013, c’est l’ouverture des NAO (Négociations Annuelles Obligatoires) à l’ADDSEA. Si la CGT réitère ses revendications, elle rappelle en introduction comme chaque année, qu’avec le gel des salaires et la hausse des prix, les conditions de vie des salariés ne cessent de se dégrader. Dès janvier en plus, nous aurons à subir une nouvelle baisse de notre pouvoir d’achat avec la hausse de la TVA.

Dans ce contexte, la hausse du SMIC horaire de 10 centimes annoncée par le gouvernement le 14 décembre est une véritable provocation. Provocation aussi, la proposition des patrons de la CC 66 de faire passer la valeur du point à 3,76 euros, soit une hausse vertigineuse de… 2 centimes !

Rappelons que le point de notre convention collective devrait passer de 3,74 euros à 3,80 euros pour que les salaires les plus bas arrivent au niveau du SMIC. Depuis 16 ans, année après année, la perte du pouvoir d’achat s’est accentuée pour atteindre aujourd’hui 25% de manque à gagner : c’est donc une valeur de point à 4,74 € qu’il faudrait pour uniquement retrouver le pouvoir d’achat de 1997 !

L’ouverture, le 16 décembre 2013, des Négociations Annuelles Obligatoires sur les salaires à l’ADDSEA ne pourra bien sûr pas permettre d’obtenir les revendications essentielles qui permettraient d’assurer une vie décente à chaque salarié :

Le SMIC à 1700 euros et la hausse de 300 euros sur tous les salaires pour compenser l’inflation et la hausse des prix de ces dernières années ;

– L’indexation automatique du SMIC et des salaires sur la hausse des prix.

Bien entendu, obtenir de telles revendications, nécessitera, au-delà de l’ADDSEA, un véritable coup de colère de l’ensemble du monde du travail ! Et les salariés de l’ADDSEA, comme ceux de tous les secteurs d’activité et de toutes les entreprises, doivent se préparer à une telle lutte.

Par contre, la direction générale de l’ADDSEA peut accorder au moins un léger coup de pouce sur les salaires en appliquant l’article 39 de la convention collective par exemple ou en accordant aux salariés de l’ADDSEA le bénéfice de chèques-restaurant. En effet, avec un ticket d’une valeur de 8 euros payé à 50% par la direction, cela reviendrait pour une base de 20 tickets par salarié et par mois à une hausse du pouvoir d’achat d’environ 800 euros / an pour un salarié à temps plein.

Concernant les chèques-restaurant, notons que de nombreux salariés de la CC 66 en bénéficie depuis des années. Citons par exemple l’ Adapei du Doubs (7 € depuis 2000) ou l’Adapei du Rhône (8 € depuis 1980) mais aussi plusieurs sauvegardes comme l’ Adsea du Rhône (7 € depuis 2013), la Sauvegarde de l’Isère (4 € depuis 1997), l’AHSSEA Haute Saône (6,50 € depuis 2002) ou l’ADSEA de l’Ain (7,30 € depuis 1992). Ces exemples montrent qu’il est possible de permettre, grâce à l’obtention de tickets restaurant un coup de pouce pour les salariés de l’ADDSEA !

Question préalable à l’ouverture des NAO 2013 :

En préalable à ces NAO, la CGT rappelle qu’elle avait, avec les syndicats SUD et FO, interpellé la Direction Générale à propos de l’application de l’accord NAO 2012 pour les agents de service intérieur. En effet, lors des Négociations Annuelles Obligatoires de 2012, la Direction générale avait proposé qu’au 1er janvier 2013 tous les salariés de la grille ASI passent à l’échelon supérieur, la progression à l’ancienneté repartant à la date anniversaire du changement d’indice.

La Direction générale avait alors donné devant l’ensemble des délégués syndicaux l’exemple suivant :
– Pour un salarié embauché en juin 2001 et actuellement au coefficient 409
• Passage au coefficient 415 au 1 janvier 2013, soit une hausse de 22,44 euros (brut) / 17,05 euros (net) par mois,
• Passage au coefficient 425 en juin 2014 (et non 415 selon le déroulement normal de carrière).

Or, en juillet dernier, la Direction générale a unilatéralement réinterprété l’accord NAO de 2012 pour dire que, pour rester dans le cas de l’exemple cité ci-dessus, le salarié resterait à l’indice 415 en juin 2014.

Où en est-on ce 16 décembre 2013 ? La direction générale est-elle décidé à appliquer l’accord NAO 2012 tel qu’il était présenté aux délégués syndicaux ?

Nos revendications pour les Négociations Annuelles Obligatoires 2013

1) Pour tous les salariés de l’ADDSEA, l’application de l’article 39 de la convention collective qui permet de réduire de trois à un an ou de quatre à un an et demi la progression à l’ancienneté.

2) La remise en place de la majoration familiale.

3) 6 jours de congés annuels supplémentaires dits « congés trimestriels » à chaque trimestre pour toutes les catégories de salarié(e)s.

4) Aussi bien en ce qui concerne les salaires que l’égalité entre hommes et femmes (la majorité des salariés à temps partiel sont des femmes), un véritable plan pour permettre à tous les salariés à temps partiel qui le souhaitent d’avoir un emploi à temps complet.

Pour chaque salarié à temps partiel, que sa charge de travail soit proportionnelle à son temps de travail.

5) Un véritable plan pour proposer des CDI à tous les travailleurs précaires (CAE-CUI, Services Civiques, CDD, etc.) qui le souhaitent.

6) Pour les correspondants de nuit, l’application de la grille de salaire avec la « sujétion internat », ce qui se justifie par leurs horaires de travail plus proches de ceux de l’internat (et même encore plus contraignants) que ceux de l’externat.


7) Pour le personnel des services généraux, une prise en compte des diplômes (CAP par exemple) et/ou de l’ancienneté, pour permettre :

– Aux salariés de la grille « agent de service intérieur » « justifiant d’un CAP ou d’une qualification acquise par une longue pratique du métier » d’intégrer la grille « ouvrier qualifié ». La convention n’indiquant pas précisément ce que signifie la « longue pratique du métier », nous demandons qu’elle soit prise en compte à partir de cinq ans d’ancienneté.

– Aux salariés de la grille « ouvrier qualifié » « comptant au moins huit ans d’ancienneté » d’intégrer la grille « agent technique ».

– L’intégration de tous les veilleurs de nuit (« agent de service intérieur ») comme surveillants de nuit et dans la grille salariale « ouvrier qualifié ».

Le tout avec prise en compte de l’ancienneté.

8) Pour l’ensemble des comptables, qu’elles intègrent la grille « technicien supérieur » de la convention collective avec prise en compte de l’ancienneté.

9) Les heures supplémentaires ou les heures effectuées hors délais de prévenance et majorées à 25% doivent être payées sauf demande express du salarié de les récupérer.

10) Remise de tickets-restaurants aux salariés de l’ADDSEA.

Télécharger le tract en PDF : NAO2013

Publicités

2 Réponses to “NAO 2013 : Tout augmente, sauf les salaires, ça suffit !”

  1. […] NAO 2013 : Tout augmente, sauf les salaires, ça suffit ! […]

  2. […] des Négociations Annuelles Obligatoires (voir le CR de la première séance). La CGT a réitéré ses revendications pour permettre un coup de pouce sur les salaires de l’ensemble des salariés de […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :