CGT ADDSEA

Site de la section CGT de l’ADDSEA

Besançon : Un toit pour la famille Apimanovic

Posted by dsinterim sur août 21, 2013

La famille Apimanovic, qui a fuit la guerre et les nationalismes qui ont ensanglanté la Bosnie-Hezégovine, vit depuis cinq ans dans le quartier de Planoise à Besançon, quartier où sont scolarisés les enfants. En avril, la famille, dont cinq enfants, était sous le coup d’une expulsion et a donc perdu le logement qui lui était attribué en tant que demandeurs d’asile. Depuis, Madame Apimanovic a été régularisée. Pourtant, depuis quatre mois, le couple et ses cinq enfants vivent dans deux camionnettes devant le 20 rue de Cologne à Planoise.

19_famille_logee_dans_camion_p-mix

L’exemple de cette famille n’est malheureusement pas un cas isolé : selon les statistiques officielles, 141 500 personnes, dont 30 000 enfants, sont actuellement à la rue en France, un des pays les plus riche du monde, un pays où les 500 plus grosses fortunes se sont enrichies de 25% en un an. Rien qu’à Besançon, selon la Préfecture, le dispositif d’hébergement d’urgence est saturé, et une centaine de personnes sont sur liste d’attente.

A Planoise, quartier HLM de Besançon, les habitantes et habitants sont révoltés de voir leurs anciens voisins vivre ainsi dans deux camionnettes, scandalisés de voir des enfants être privés du minimum. La solidarité s’organise et, dans ce quartier où bien des gens souffrent du chômage, des bas salaires et des fins de mois difficiles, de nombreux habitants se mobilisent pour proposer à la famille de l’eau, un accès aux toilettes ou aux douches, ou de la nourriture. La population du quartier se mobilise aussi pour faire pression sur la préfecture afin que la famille Apimanovic dispose au plus vite d’un hébergement.

Une pétition, déjà signée en format papier par de nombreux voisins et voisines, peut désormais aussi être signée en ligne :

Un toit pour la famille Apimanovic

A la préfecture du Doubs

Besançon : La famille Apimanovic habite depuis quatre mois dans un camion devant le 20 rue de Cologne. Il y a cinq enfants en bas âge qui sont sans aucun confort ni hygiène. Sans eau ni toilettes, cette situation n’est pas viable plus longtemps.

Cliquer ici pour signer la pétition

Voir l’article de France 3 Franche-Comté

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :