CGT ADDSEA

Site de la section CGT de l’ADDSEA

Communiqué CGT à propos du licenciement de notre camarade F.M, élu CGT suppléant au Comité d’Entreprise

Posted by dsinterim sur juin 7, 2013

Ce 7 juin, le Comité d’Entreprise devait se prononcer sur la procédure de licenciement pour inaptitude de notre camarade FM, élu suppléant au CE. A l’unanimité le CE s’est abstenu sur cette question, reprenant ainsi la position défendue par la CGT.

Communiqué de la CGT lu lors du CE du 7 juin 2013 :

Pour commencer, la CGT tient, au moment où le CE doit se prononcer sur le licenciement pour inaptitude de notre camarade FM à saluer son engagement pour la défense des droits des salariés de l’ADDSEA, tant comme Délégué Syndical qu’ensuite comme membre du Comité d’Entreprise.

La CGT, à l’heure où il est question une fois encore d’augmenter la durée de cotisation et de repousser l’âge de départ en retraite, tient à alerter sur le nombre important de salariés de l’ADDSEA qui, suite à une inaptitude reconnue ou à une rupture conventionnelle, quittent leur poste de travail et bien souvent toute activité salariée, des années avant leur départ en retraite.

Au delà de la question de l’âge de départ en retraite, cette réalité est également la conséquence de la dégradation des conditions de travail dans les différents services et établissements de l’ADDSEA. La politique actuelle de l’ADDSEA est de ne plus remplacer les « départs naturels » dont la retraite, créant ainsi de nombreuses suppressions de postes et ce alors que le nombre de mesures et la charge de travail est en augmentation constante.

Pour le SAES, où est affecté notre camarade François, le Comité d’Entreprise, le CHSCT, les DP du PE2A et la CGT dénoncent depuis fin 2010 la suppression d’un poste dans ce service, entraînant une augmentation d’un tiers de la charge de travail. Si, il avait d’abord été promis que cette suppression serait compensée par la création d’un poste à mi-temps, cela ne s’est jamais fait. En ce mois de juin 2013, le SAES ne fonctionne toujours qu’avec trois salariées au lieu des quatre postes nécessaires au bon fonctionnement du service et de la prise en charge des jeunes.

Plus largement, avec la mise en place du CPOM, la restructuration du PE2A entraîne un véritable plan social avec de nombreuses suppressions de postes. Le projet de la direction générale est par exemple de fusionner deux groupes d’internat, réduisant ainsi le nombre d’éducateurs de 12 à 8 auquel on doit ajouter la suppression d’un poste de maîtresse de maison.

Ce n’est là qu’un exemple concernant le PE2A où travaillait notre collègue et camarade François. C’est la même logique qui est imposée à tous les services et établissements de l’ADDSEA, comme les ITEP hier, le PHL et les services de protection de l’enfance aujourd’hui.

Aussi, dans ce contexte, la CGT ne saurait donner un avis favorable à un licenciement pour inaptitude à tout poste, sachant qu’il ne sera pas remplacé.

Aussi la CGT appelle les élus CGT du CE à s’abstenir sur la question du licenciement de François Mauer.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :