CGT ADDSEA

Site de la section CGT de l’ADDSEA

Le 5 mars : Tous en grève et dans la rue !

Posted by dsinterim sur février 26, 2013

Tract des syndicats CGT, FO et SUD de l’ADDSEA :

Le 5 mars : Contre une loi de sécurisation des licenciements,

pour la défense de nos emplois, salaires et conditions de travail

Tous en grève et dans la rue !

Le 11 janvier 2013, un accord dit de « sécurisation de l’emploi » a été signé par des syndicats minoritaires (CFDT, CGC et CFTC) et le MEDEF. C’est cet accord que le Parlement s’apprête à transcrire dans la loi ce qui entérinerait un recul social considérable pour les salariés.

Alors qu’il n’y a déjà pas un jour sans que l’on apprenne un nouveau plan de licenciements, ce texte faciliterait les licenciements, généraliserait la flexibilité, et surtout vise à généraliser les « accords de compétivité », permettant « au nom du maintien de l’emploi » d’imposer des remises en cause des salaires, du temps de travail et de toute autre droit collectif… sans aucune garantie, d’ailleurs, qu’il n’y ait pas ensuite des licenciements ou des fermetures de site ! Ce texte sécuriserait aussi la délinquance patronale en réduisant les délais pour aller aux prud’hommes (plus que trois ans au lieu de cinq pour exiger le paiement de salaires) ainsi que les indemnités en cas de licenciement abusif. Les soi-disantes contreparties, comme la généralisation d’accès à une complémentaire santé (en 2016) sont en réalité de nouveaux cadeaux aux sociétés d’assurance privées au détriment, à terme, de la Sécurité Sociale.

Cet accord dit de « sécurisation de l’emploi » est en fait une sécurisation des licenciements, du chantage à l’emploi et de la délinquance patronale ! S’il est transcrit dans la loi, ce texte constituerait un recul historique pour nos droits. Il est nécessaire de se mobiliser pour que ce texte ne soit pas transcrit dans la loi !

A l’ADDSEA et plus largement dans le secteur social à but non-lucratif, nous sommes de plus en plus sous la pression de la mise en concurrence entre services, des politiques d’austérité et des coupes budgétaires de la part des financeurs. C’est ainsi que concrètement le conseil général réinternalise les services MASP au 1er septembre 2013, que la mairie baisse de 70.000 euros le budget des CDN, que les ITEP et services d’accompagnement des mineurs subissent des baisses de budget au nom des CPOM, etc… Avec la transcription de l’accord du 11 janvier dans la loi, financeurs et directions pourraient, au nom d’économies qui sont toujours faites sur notre dos, chercher à nous imposer par un chantage à l’emploi des baisses de salaires, des primes ou autres accessoires de nos rémunérations, une augmentation du temps de travail et toute autre remise en cause de nos droits garantis par le code du travail et la convention collective.

Pour montrer aux parlementaires et au gouvernement que nous refusons la braderie de nos droits contenue dans le texte qu’ils veulent entériner, les organisations syndicales CGT, Force Ouvrière, SUD Solidaires et FSU appellent tous les salariés à se mobiliser le 5 mars par des grèves et des manifestations.

A Besançon, manifestation le 5 mars à 10 heures Parking Battant

Les syndicats CGT, Force Ouvrière et SUD de l’ADDSEA appellent les salariés à débrayer et à se mobiliser pour participer à cette manifestation.

Télécharger le tract en PDF : tract 5 mars ADDSEA

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :