CGT ADDSEA

Site de la section CGT de l’ADDSEA

Négociation égalité hommes / femmes à l’ADDSEA du 11 mai

Posted by dsinterim sur mai 15, 2012

Le vendredi 11 mai 2012 s’est tenu la première séance de négociation sur l’égalité hommes / femmes à l’ADDSEA, la première ayant été annulée faute de documents transmis par l’employeur (voir ici). La CGT avait préparé pour l’occasion une série de points et de revendications qu’elle avait fait connaître aux salarié(e)s par tract (voir le tract).

– Direction générale : L’accord sur l’égalité s’inscrit dans la lutte contre toute forme de discrimination, pose la question de l’organisation du travail, de la conciliation entre vie privée et vie professionnelle dans le cadre des objectifs de l’association. Il s’agit de noter les déséquilibres dans certaines professions, les actions de sensibilisation à mettre en place et celle à mettre en place si on constate des inégalités.

– CFDT : Considère que la réunion est en dehors des clous : la liste des indicateurs est parvenue trop tard, les conditions s’est qu’avant la négociation les organisations syndicales doivent avoir le rapport complet sur trois ans, comment travailler efficacement sans ces documents ? Au delà des chiffres bruts, il faudrait un détail par établissement, pour expliquer par exemple qu’il y a 17 femmes sur 26 démissions à l’ADDSEA en 2011.

– SUD : Pose la question du bilan social.

– Direction Générale : il sera fournit le 30 juin.

– CFDT : Considérant, faute de documents suffisants, être dans l’incapacité de travailler sur le sujet, quitte la séance.

– CGT : S’il manque des documents, tient à présenter et à défendre les revendications présentées dans le tract et connues de l’employeur sur la question de l’égalité hommes / femmes :

  • Sur la question du temps partiel, les documents montrent qu’il concerne essentiellement les femmes : 63 femmes et 35 hommes ont un contrat de 20 à 30 heures hebdomadaires, 47 femmes et 9 hommes ont un contrat inférieur à 20 heures hebdomadaires. La CGT revient sur sa revendication de permettre aux salariées à temps partiel qui le souhaitent d’avoir un temps plein et sur la réduction de la charge de travail proportionnelle au temps de travail.
  • Demande l’application du code du travail et de la convention collective concernant les femmes enceintes.
  • Déplore l’abrogation scandaleuse de la loi sur le harcèlement sexuel, mais ce qui n’empêche pas que des actions de prévention et de sensibilisation sur les violences contre les femmes au travail soient menées dans le cadre d’une véritable campagne.
  • Demande l’étude de la mise en place d’une crèche inter-entreprise.

– SUD : Les propositions de la CGT sont intéressantes, en particulier sur les femmes enceintes et la prévention du harcèlement sexuel. Il faut étudier les besoins concernant l’idée d’une crèche.

– DG : Concernant les documents, il faut poser les problèmes, avancer et chercher les indicateurs précis les plus pertinents.

– FO : On pourrait s’appuyer sur certains axes, comme la question des femmes enceintes.

– DG : Concernant les femmes enceintes, le code du travail et la convention collective doivent être appliqués, c’est indiscutable. Il faut donner un cadre pour que les aménagements du poste de travail et la réduction du temps de travail ne soient pas une négociation individuelle de la salariée et de la direction.

– FO : Demande le respect de l’accord-cadre sur l’ARTT concernant les délais de prévenance, qui, souvent trop courts, posent de grands problèmes pour s’organiser quand on a des enfants.

– CGC : Il n’y a pas de discrimination dans la convention collective, mais on peut toujours améliorer les choses, par exemple sur la base des propositions de la CGT. Au SPS, il n’y a pas de problèmes pour réduire le temps de travail des femmes enceintes, mais c’est effectivement plus compliqué dans les internats où il faut remplacer la personne.

– DG : Concernant la réduction du temps de travail des femmes enceintes, il est toujours possible de réduire de 10%, quelque soit le service. Globalement à l’ADDSEA, on est pas trop mal loti. Voudrait ajouter deux autres points :

  • La prévention et la mise en place d’un plan d’action concernant l’inaptitude à partir d’un certain âge pour des professions très féminisées comme les maîtresses de maison.
  • La féminisation des cadres hiérarchiques. Il y aura de nombreux départs dans les 3/4 ans à venir : comment favoriser la promotion interne et la féminisation ?

– RRH : Rappel les critères de non-discrimination.

– Direction Générale : Concernant le harcèlement, cela entre dans la question de la violence au travail, procédure à mettre en place avec le CHSCT.

– CGT : Effectivement c’est du ressort du CHSCT, c’est d’ailleurs ce que dit le tract, mais il faut prendre en compte la spécificité des violences faites aux femmes et des violences sexuelles, d’où la nécessité de véritables campagnes de prévention, de réunions non-mixtes si nécessaires pour permettre aux femmes de s’exprimer plus librement, etc.

Pose la question de la crèche inter-entreprise sur laquelle il n’y a pas eu de réponse ?

– DG : C’est une question de financement à étudier.

– RRH : C’est une bonne idée à étudier.

A propos des documents remis par la Direction Générale, des chiffres plus précis doivent être fournis sur les points suivants :

  • Démissions / ruptures conventionnelles
  • Motifs des temps partiels
  • Salaires réels bruts et indice moyen entre hommes et femmes
  • Détailler les salaires du personnel éducatifs et social pour expliquer la différence de 100 euros mensuels entre hommes et femmes alors que l’ancienneté est identique : plus de ME femmes par exemple ?

Grands thèmes à aborder lors de la négociation :

  • Etude des salaires et des différences
  • Question de la maternité et des femmes enceintes
  • Temps partiel
  • Prévention du harcèlement sexuel, à voir aussi avec le CHSCT
  • Crèche inter-entreprise
  • Prévisibilité des plannings horaires
  • Promotion et féminisation des cadres
  • Question de la prévention de l’inaptitude des maîtresses de maison et femmes de ménage.
Publicités

Une Réponse to “Négociation égalité hommes / femmes à l’ADDSEA du 11 mai”

  1. […] revendications. Les autres organisations syndicales, en particulier SUD et Force Ouvrière, avaient dès les premières négociations de 2012 fait savoir qu’elles appuyaient les revendications élaborées par la […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :