CGT ADDSEA

Site de la section CGT de l’ADDSEA

Tracts CGT pour les élections DP du 15 mars

Posted by dsinterim sur mars 8, 2012

Le 15 mars, en plus des élections au Comité d’Entreprise, où la CGT présente des listes dans le collège employés et dans le collège cadre, ont lieu les élections DP à l’ADDSEA. La CGT présente des listes dans plusieurs établissements comme le Pôle Hébergement Logement de Besançon, le Pôle CADA, les Services de Milieu Ouvert ou au Pôle Enfance Hébergement « PE2A » (en commun avec SUD).

Tracts CGT pour les élections DP à l’ADDSEA :

Quelles sont les missions des délégués du personnel ?

– Représenter le personnel auprès de l’employeur et lui faire part de toute réclamation individuelle ou collective en matière d’application de la réglementation du travail (Code du travail, convention collective, salaires, durée du travail, hygiène et sécurité…).Les salariés permanents mais aussi extérieurs à l’entreprise ou intérimaires peuvent saisir les délégués du personnel de leurs réclamations.

– Les délégués du personnel peuvent également faire des suggestions sur l’organisation générale de l’entreprise.

– Être les interlocuteurs de l’inspecteur du travail qu’ils peuvent saisir de tout problème d’application du droit du travail et accompagner, s’ils le désirent, lors de ses visites dans l’entreprise.

– Si un délégué du personnel constate, notamment par l’intermédiaire d’un salarié, qu’il existe dans l’entreprise une atteinte injustifiée aux droits des personnes, à leur santé physique ou mentale, ou aux libertés individuelles, il en avise immédiatement l’employeur. Celui-ci procède ou fait procéder à une enquête. En cas de carence de l’employeur ou de divergence sur la réalité de cette atteinte, le salarié (ou le délégué si le salarié concerné averti par écrit ne s’y oppose pas) saisit le conseil de prud’hommes qui statue selon la procédure de référé. Le juge peut ordonner sous astreinte toutes mesures de nature à faire cesser cette atteinte.

  • Pôle Hébergement Logement de Besançon :

Au Pôle Hébergement-Logement, le recul de notre employeur sur la question de la prime d’internat démontre bien l’importance des Institutions Représentatives du Personnel et la nécessité pour les salariés de se mobiliser.

Cependant de nombreuses questions restent sans réponse au Pôle Hébergement logement, comme par exemple :
– surcharge de travail (cuisine du Roseau, augmentation du nombre de familles accueillies sans augmentation du nombre de personnel) ;
– incertitude sur les contrats précaires (veilleurs notamment)

Et cela dans un contexte où, à l’ADDSEA comme ailleurs, les attaques contre les salariés se multiplient : attaques du gouvernement contre les retraites, les attaques des syndicats employeurs contre notre convention collective, la chute du pouvoir d’achat, les baisses de budgets qui menacent de plus en plus de services et d’établissements et font craindre des licenciements à terme, le chômage qui explose…

Les éventuels élus CGT chercheront à défendre de leur mieux les intérêts collectifs et individuels des salarié(e)s du Pole Logement Hébergement. Dans les réunions DP / Direction, nous serons les portes-paroles des questions, des inquiétudes et des revendications des salariés, tout en disant que les salariés n’obtiendront que ce qu’ils prendront !

Télécharger le tract en PDF : DP PHL Besancon

  • Services de Milieu Ouvert :

L’action du CHSCT a permis de mettre en lumière les graves disfonctionnements au sein des Services de Milieu Ouvert et la souffrance des salariés qui y travaillent. La Direction Générale met en place un plan d’action, financé au détriment de la formation des salariés, qui prévoit quatre axes :

– Prévention des risques professionnels par le traitement des plaintes relatives aux violences subies dans les établissements et services. Qu’il y ait ou non un lien de subordination entre les salariés. Un « protocole » en ce sens a été présenté avec « une commission de gestions des conflits ». Il pourra s’étendre à l’ensemble des établissements et services de l’ADDSEA lorsqu’il sera finalisé.

– Définition d’un socle commun de l’intervention en AEMO et sa mise en oeuvre

– Renforcer l’organisation matérielle des services (regroupement physique, voitures etc…).

– Redéfinir les règles de travail et les règles de management.

Si ce plan d’actions constitue une première réponse, il mettra un certain temps dans sa mise en place et en terme résultat. Et ne pourra répondre aux aspirations des salariés, améliorer leurs conditions de travail, que si les salariés eux-mêmes s’impliquent et se mobilisent, directement ou via leurs élu(e)s. Aujourd’hui bien des difficultés substistent au SMO. Il ne faut pas laissé l’ombre se rabattre au prétexte que rien ne changera. Bien au contraire, il est encore temps de faire remonter via les Représentants du Personnel et plus précisément via les élu(e)s CHSCT et les DP les violences subies. A cela s’ajoute les « horaires masqués » qui touchent nombre de salariés et qui sont liées non pas à un manque d’organisation personnelle mais bel est bien à l’organisation du travail au SMO. Ces « heures masquées », il faudra se battre pour qu’elles soient prises en comptes et rémunérées !

Les éventuels élus CGT chercheront à défendre de leur mieux les intérêts collectifs et individuels des salarié(e)s des SMO. Dans les réunions DP / Direction, nous serons les portes paroles des questions, des inquiétudes et des revendications des salariés, tout en disant que les salariés n’obtiendront que ce qu’ils prendront !

Télécharger le tract en PDF : DP_SMO

  • Pôle Enfance Hébergement (PE2A), liste commune CGT / SUD

Au Pôle Enfance Hébergement, la restructuration n’est pas encore terminée que déjà les salarié(e)s doivent s’inquiéter de la mise en place du CPOM (Contrat Pluriuannuel d’Objectifs et de Moyens) Avec la restructuration, nous avons déjà assisté à des suppressions de postes (un poste éducatif en moins sur quatre au SAES), entraînant une dégradation des conditions de travail. Nous pouvons aussi constater l’accroissement des postes précaires au détriment des CDI. Il est d’ores et déjà annoncé qu’un des buts du CPOM est de supprimer des places d’internat. Les emplois de nos collègues surveillants de nuit et maîtresses de maison sont particulièrement visés et menacés. Ce sera là un des enjeux des luttes à venir face aux politiques d’austérité afin de préserver tous les emplois !

Les DP continueront aussi à lutter pour le respect des droits individuels et collectifs de l’ensemble des salariés qu’ils soient en CDI, en CDD ou en CAE-CUI, comme par exemple la prise en compte et la majoration des heures effectuées hors délais de prévenance ou pour le paiement des heures de nuit sur le principe « une heure = une heure » depuis décembre 2009 pour les salariés du CER.

Au Pôle Enfance Hébergement (PE2A), les sections syndicales CGT et SUD présentent une liste commune pour les élections DP du 15 mars 2012. En effet, depuis des années, les DP du CEA luttent ensemble, quelque soit leur étiquette syndicale. Face aux enjeux du CPOM à venir et des menaces des politiques d’austérité, l’unité du personnel est plus que jamais nécessaire afin de construire les luttes et mobilisations à venir.

Télécharger le tract en PDF : DP_PE2A

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :