CGT ADDSEA

Site de la section CGT de l’ADDSEA

Le Medef applaudit le projet de «TVA sociale»

Posted by dsinterim sur janvier 5, 2012

CGT Arrivé, 4 janvier 2012 :

Alors que le gouvernement veut faire passer cette réforme avant la présidentielle, la CGT pointe le danger de fragiliser la protection sociale et de pénaliser le pouvoir d’achat.

Au milieu d’un concert de critiques, le projet de « TVA sociale », dont le gouvernement a confirmé hier son intention de tenter de le faire passer « avant la présidentielle », a trouvé un fervent soutien, au demeurant peu surprenant, en la personne de Laurence Parisot. Loin d’une « faute sociale », « ce serait un avantage social », a affirmé hier la présidente du Medef, sur Europe 1. « Ça voudrait dire plus de salaire net. Ça veut dire une augmentation du pouvoir d’achat net », prétend-elle. Comme si l’on pouvait croire dur comme fer les patrons lorsqu’ils promettent de transformer en hausse salariale et non en profits supplémentaires les gains tirés d’une baisse des cotisations patronales pour la Sécu.

La chose est des plus aléatoires, tandis que la hausse de la TVA, contrepartie de cette réduction de « coût du travail », frapperait, elle, à coup sûr le porte-monnaie des ménages. C’est ce que relevait hier le responsable de la CGT éric Aubin : « Augmenter un impôt indirect, qui est le plus injuste des impôts, va porter atteinte au pouvoir d’achat des Français et des salariés et donc à la consommation », cela va « réduire la croissance » et « amplifier la crise ». Autre danger, pointé par éric Aubin : « Le fait de transférer les cotisations sociales vers l’impôt fragilise notre système de protection sociale », car l’impôt « n’assure pas un financement pérenne de la protection sociale », fait valoir le syndicaliste.

De son côté, Jean-Claude Mailly, pour FO, a jugé l’idée de «TVA sociale » « pas très réaliste », et même « dangereuse ». « Ce n’est pas avec un ou deux points de TVA qu’on va concurrencer les produits chinois », a-t-il ajouté. Au plan politique, tandis que le secrétaire général de l’UMP, Jean-François Copé, voit une forme de « courage » à proposer une réforme aussi injuste, le socialiste Michel Sapin, chargé du projet de François Hollande, a relevé que Nicolas Sarkozy « veut alléger les charges des entreprises en faisant payer ces charges par l’ensemble des Français ». « La TVA sociale est (son) dernier cadeau aux plus riches et au Medef », a renchéri le président du PRG, Jean-Michel Baylet.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :