CGT ADDSEA

Site de la section CGT de l’ADDSEA

Non à l’exécution de Farzad Kamangar

Posted by dsinterim sur janvier 17, 2010

Appel publié le 16 janvier sur le site du TUC (confédération syndicale de Grande-Bretagne) :

Ce week-end, le militant kurde iranien et syndicaliste enseignant Farzad Kamangar est menacé d’exécution imminente.

Les syndicalistes en Iran, comme tous ceux qui s’opposent à ce que fait le régime, font face à de plus en plus de persécutions, et Farzad Kamangar, qui a été torturé en prison pour les accusations nébuleuses de « mise en danger de la sécurité nationale » et « d’inimité avec Dieu », est maintenant menacé d’une possible exécution.

Nous devons montrer notre solidarité avec nos collègues en Iran, de les défendre contre la cruauté et l’oppression du régime. Rappelez-vous que protéger les syndicalistes à un endroit c’est protéger les syndicalistes partout.

L’Internationale de l’Education (regroupement de syndicats de l’éducation dans le monde) a lancé une campagne et on peut depuis cette adresse envoyer des messages de protestation à Ahmadinejad pour demander que soit annulée la peine de mort pour Farzad.

Le message est le suivant :

Président Ahmadinejad,

Je vous écris au nom de l’Internationale de l’Education (EI) pour déplorer la confirmation de la condamnation à mort du syndicaliste enseignant Farzad Kamangar. Je soutiens la campagne de l’Association des Enseignants Iraniens et de l’EI pour que ce dossier soit ré-examiné lors d’un procès équitable sur la base des standards iraniens et internationaux. Je demande aussi aux autorité de commuer immédiatement la condamnation à mort de Farzad Kamangar.

Selon l’avocat de monsieur Kamangar, il n’y a aucune preuve qu’il aurait « mis en danger la sécurité nationale » ou qu’il serait « mohareb » (inimitié avec Dieu). Je déplore également que les collègues des syndicats iraniens et les militants des droits humains qui montrent leur solidarité avec Farzad soit soumis à des intimidations dissuasives de la part des autorités iraniennes.

La persécution, la détention et la condamnation de syndicalistes à cause de leurs activités syndicales humaines et légitimes ne sont pas seulement une violation sérieuse des droits sydicaux, mais crénte aussi une atmosphère de peur préjudiciable au développement des syndicats en Iran.

En plus, je déplore que monsieur Kamangar a été torturé en détention et que les soins médicaux lui ont été refusé. Je demande aux autorités iraniennes d’enquêter sur les rapports de torture et de s’assurer que dans l’avenir aucun détenu ne soit torturé ou soumis à des mauvais traitements.

En attente de votre intervention positive sur cette question.

Traduction « Révolution en Iran« , 17 janvier 2010

2 Réponses vers “Non à l’exécution de Farzad Kamangar”

  1. […] Non à l’exécution de Farzad Kamangar […]

  2. […] de Mohammad Amin Abdollahi et Ghader Mohammadzadeh. En tout, 20 prisonniers politiques kurdes, dont Farzad Kamangar, militant syndicaliste enseignant, sont actuellement dans les couloirs de la […]

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :