CGT ADDSEA

Site de la section CGT de l’ADDSEA

Quand l’associatif rime avec répressif !

Posted by dsinterim sur décembre 21, 2009

Communiqué de la Fédération CGT de la Santé et de l’Action Sociale, 18 décembre 2009 :

Alors que la mobilisation des salariés dans le secteur social et médico-social est de haut niveau depuis le début de l’année du fait des attaques contre la convention collective du 15 mars 1966 (CCNT 66), du non respect des accords par les employeurs dans la convention collective 1951, des restructurations, fusions d’associations, coupes budgétaires sans précédent…il semble que la dégradation grave des conditions de travail, la baisse vertigineuse du pouvoir d’achat des salariés de ce secteur ne soient pas suffisantes : il faut aussi couper des têtes et plus particulièrement les élus et mandatés CGT !…

En effet, notre Fédération a connaissance de cas très graves, en l’occurrence à l’APAJH dans le Gers, à l’APEI dans le Vaucluse, à l’ESAT du Père Lachaise, à l’Association Nationale d’Entraide Féminine à Paris, à la Fondation d’Auteuil ou bien encore, dans un établissement d’Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes dans le Var…

Dans telle association, c’est un délégué syndical élu secrétaire du comité d’entreprise et secrétaire du comité d’hygiène de sécurité et des conditions de travail qui subit des pressions, se voit mettre en garde à vue suite à une plainte d’un cadre, se voit la victime de tract anonyme et diffamatoire… dans une autre association, c’est un élu de l’Union Fédérale de l’Action Sociale CGT et négociateur dans la CCNT 66 qui se voit sanctionner d’un avertissement… ailleurs, nos camarades délégués syndicaux sont l’objet d’une demande d’autorisation de licenciement auprès du ministère de la part des employeurs ou sont interdits d’exercice professionnel !…

Trop c’est trop ! La Fédération Santé Action Sociale et son Union Fédérale de l’Action Sociale s’insurgent contre ces attaques contre nos militants et exigent – sans délai – une intervention du ministère pour faire cesser cette répression et interpellent les organisations patronales du secteur !

De plus, les salariés et leurs organisations syndicales dans les territoires interviennent également afin de faire cesser ces pressions et agissements inqualifiables, sous les formes qu’ils décideront, comme par exemple, sous forme de grève et manifestation (comme aujourd’hui dans le Gers).

Montreuil, le 18 décembre 2009.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :