CGT ADDSEA

Site de la section CGT de l’ADDSEA

Archive for octobre 2009

Communiqué intersyndical à propos de l’accord sur le fonctionnement des IRP

Posted by dsinterim sur octobre 23, 2009

Communiqué des sections CFDT, CFE-CGC, CGT, FO et SUD de l’ADDSEA à propos du projet d’accord sur les Instances Représentatives du Personnel transmis par la Direction Générale. Ce projet est consultable ici : projet – accord fonctionnement IRP – V.0

CFDT – CFE-CGC – CGT – Force Ouvrière – SUD

Les sections CFDT, CFE-CGC, CGT, Force Ouvrière et SUD de l’ADDSEA ont pris connaissance du projet d’accord sur le fonctionnement des Instances Représentatives du Personnel qui nous a été transmis par la Direction Générale.

A la lecture de ce projet, les sections CFDT, CFE-CGC, CGT, Force Ouvrière et SUD de l’ADDSEA constatent :

1.Que de nombreux passages de ce projet n’ont jamais été discutés lors des scéances de négociations.

2.Que ce projet comporte des dispositions contraires au code du travail.

Aussi, les sections CFDT, CFE-CGC, CGT, Force Ouvrière et SUD de l’ADDSEA ne peuvent signer en l’état le projet de la Direction Générale et demandent donc de revoir ce projet et de nous en transmettre un autre avant la prochaine scéance de négociation fixé au 23 novembre.

Les sections CFDT, CFE-CGC, CGT, Force Ouvrière et SUD de l’ADDSEA

Publicités

Posted in 1) Tracts et communiqués de la section | Leave a Comment »

Compte-rendu des négociations sur l’emploi des seniors

Posted by dsinterim sur octobre 20, 2009

Ce compte-rendu n’est  pas un compte-rendu officiel mais celui du DS CGT de la réunion de négociation sur l’emploi des seniors du 16 octobre 2009.

La direction générale rappelle les enjeux de ces négociations qui si elles n’aboutissent pas condanerait l’ADDSEA à une pénalité financière. Cette négociation est une nouveauté. Tout l’enjeux est de prendre des mesures pour les salariés de plus de 45 ans sans pénaliser les salariés plus jeunes. Dans l’avenir, de moins en moins de salariés partiront en retraite à 60 ans, et déjà les salariés qui le souhaitent peuvent rester jusqu’à 65 ans.

La CFDT met en avant les enjeux en terme de catégories professionnelles les plus vulnérables en fonction de l’âge et de la pénibilité, en particulier les services généraux. L’enjeux de ces négociations est de permettre aux salariés d’arriver à l’âge de la retraite avec une bonne santé et un niveau de revenu suffisant.

La CGT rappelle que sauf exceptions rarissimes, les salariés qui partent après 60 ans ne le font pas par choix mais par contrainte financière et/ou « manque de trimestre » pour toucher une retraite à taux plein.

Le DRH indique le sens général du maintien dans l’emploi et qu’avoir 60 ans aujourd’hui ce n’est pas avoir 60 ans il y a 20 ans. La question est dans quelle mesure éviter l’usure professionnelle et conserver l’intérêt au travail ?

La CGC souligne le paradoxe entre le maintien de l’emploi pour les seniors et les difficultés d’emploi pour les jeunes.

Le DRH souligne que c’est un choix gouvernemental suite à l’accord du Conseil Européen de Lisbonne… La Direction Générale indique qu’il n’y a pas de choix à l’ADDSEA de se débarrasser des seniors, mais interroge sur les possibilités de travailler en internat après 60 ans.

Lire le reste de cette entrée »

Posted in 7) Représentants du Personnel, Délégué Syndical | 3 Comments »

Réunion Publique : Mouvement ouvrier et luttes des femmes en Iran aujourd’hui

Posted by dsinterim sur octobre 10, 2009

art.iran.women.04.afp.giMouvement ouvrier et luttes des femmes en Iran aujourd’hui

Au mois de juin 2009, le peuple d’Iran est descendu dans les rues contre le régime islamique. Le monde entier a été témoin à la fois des manifestations et protestations de masse du peuple d’Iran et des crimes de la République islamique d’Iran. Bien que la révolte du peuple d’Iran ne fasse plus la une des actualités, la lutte continue. Ainsi, le 18 septembre, la journée d’Al Qods, journée instaurée par le régime, s’est transformée en une nouvelle journée de protestation contre le régime, avec des dizaines de milliers de manifestant(e)s à Téhéran, Ispahan, Tabriz, Machhad et ailleurs. La rentrée universitaire des 28 et 29 septembre a été l’occasion de nouvelles manifestations étudiantes et cela malgré la terreur que font régner les forces de répression du régime et ses milices comme celle du Bassidj, les arrestations, les tortures et viols en prison, les assassinats dans les rues et les procès-spectacles.

Face à un régime misogyne, où les discriminations sexistes sont inscrites dans tous les aspects de la législation et de la société, les femmes sont aux premiers rangs des manifestations, des protestations et même des affrontements avec les forces de répression. Celles que la République islamique a toujours considérées comme des « demi-humains » se lèvent pour mettre fin à trente ans d’apartheid sexiste, de voile obligatoire, d’oppression et de discriminations.

Depuis trente ans aussi, la violence de la République islamique se dirige contre les travailleurs et en particulier contre le mouvement ouvrier organisé. Malgré l’interdiction de constituer des syndicats libres, l’absence du droit de grève et d’organisation, les travailleurs d’Iran s’organisent dans des syndicats clandestins. Le 1er mai 2009, ce sont des milliers de travailleurs qui se sont rassemblés au Parc Laleh de Téhéran sur la base d’une plate-forme revendicative signée de dix organisations ouvrières, et réclamant la fin des contrats précaires et des licenciements, le paiement des salaires et leur augmentation, les libertés syndicales et le droit de grève, mais aussi la fin des discriminations contre les femmes et contre les réfugiés afghans. Plus de 150 manifestant(e)s ont été arrêté(e)s à cette occasion.

Lire le reste de cette entrée »

Posted in 8) Solidarité | Leave a Comment »

Compte-rendu synthétique des NAO du 9 octobre 2009

Posted by dsinterim sur octobre 10, 2009

Pour commencer, les organisations syndicales CFDT, CGT, FO et SUD remettent au Directeur Général la pétition réclamant l’application de l’article 39 de la convention collective signée par 250 salarié(e)s de l’ADDSEA.

Ce compte-rendu est loin d’être exhaustif de la scéance de négociation et ne concerne que les réponses ou précisions de la Direction Générale à des revendications précises des organisations syndicales. Il ne s’agit bien sûr pas d’un compte-rendu officiel mais celui du DS CGT.

Voir le précédent compte-rendu des NAO et les revendications avancées par la CGT dans ce cadre.

CFDT :
Demande une réponse à la direction générale concernant la demande de la CFDT et de la CGT d’avoir une ½ heure d’heure de délégation supplémentaire pour une heure de NAO.
La Direction Générale refuse.

CGT :
Personnel administratif et services généraux : la direction répond par écrit « Enveloppes limitatives. Il faut en revanche analyser les classements et leur homogénéité et mettre en place les conditions d’amélioration de la situation des salariés à temps partiel subit ».
– Intervention de la CGT pour demander des précisions sur les rémunérations des agents des secrétariats et des services généraux. Rappel que cela concerne aussi une partie des travailleurs sociaux.
– Réponse de la direction générale : Reconnaît que ces salariés ont de petits salaires. Contrairement aux Moniteurs-Educateurs, Educateurs Spécialisés et Assistants Sociaux, les grilles ne sont pas claires et liées à tel ou tel diplôme. Veut mettre en place une politique salariale claire avec des fiches de postes et des grilles de salaires correspondantes sur la base « à travail égal, salaire égal ». C’est un chantier qui sera mis en oeuvre en 2010 en vue du budget 2011.

Lire le reste de cette entrée »

Posted in 7) Représentants du Personnel, Délégué Syndical | Leave a Comment »

Manifestation du 7 octobre à Besançon

Posted by dsinterim sur octobre 6, 2009

Appel intersyndical CFDT, CGC, CGT, FSU pour le 7 octobre à Besançon

Un an après les déclarations fracassantes de Sarkozy sur la nécessité de réguler le capitalisme, force est de constater que les responsables de la crise se portent bien et que la régulation peut encore attendre: des paradis fiscaux encore très actifs, des banques qui renouent avec les mêmes pratiques en annonçant des bonus faramineux pour leurs traders, et pas une semaine sans l’annonce d’une délocalisation et d’un nouveau plan de licenciements.

La crise, contrairement à ce que nos dirigeants voudraient nous faire croire, n’est pas derrière nous.

Si les banques ont été sauvées et que les capitalistes financiers savent qu’ils peuvent compter sur « l’état providence », la crise, dans sa dimension économique et sociale, continue de frapper durement salariés, chômeurs, jeunes et retraités: aux destructions d’emplois dans le public et dans le privé, à la pression mise par les entreprises sur les salariés, au développement de la précarité et des inégalités se rajoutent des choix gouvernementaux désastreux en matière de fiscalité. Non seulement les salariés souffrent parce que le chômage s’aggrave, mais ils sont en plus victimes de nouvelles taxations et de hausses de cotisations, alors que les revenus du patrimoine et du capital sont préservés.

Lire le reste de cette entrée »

Posted in 3) Infos locales et interpro | Leave a Comment »

Contre la privatisation de la Poste

Posted by dsinterim sur octobre 2, 2009

Samedi 3 octobre, journée contre la privatisation de la Poste.

Les dirigeants de La Poste et le gouvernement déclarent qu’il est vital pour l’avenir de La Poste de changer de statut afin de la doter d’un capital, et de l’ouvrir ensuite, permettant l’apport de capitaux externes.

Ils déclarent avoir besoin de ceux-ci pour moderniser La Poste et se développer à l’international, même si sur ce point ils sont un peu plus discrets dans la période.

Les directives postales européennes n’imposent pas aux Etats, et en l’occurrence au gouvernement français à changer le statut public de La Poste et à la privatiser. Il n’y a donc aucune contrainte juridique externe qui oblige la France à le faire. D’ailleurs, le Président de La Poste et ses soutiens actifs ne font pas référence à une telle contrainte.

Les promesses de Monsieur Estrosi sur la préservation du caractère public de la poste pourraient avoir de l’écho si nous n’avions pas en mémoire ce qui s’est passé à France Télécom et à GDF. Dans ces deux derniers cas, les décideurs n’avaient pas été avares de promesses. Nous savons aujourd’hui ce qu’il est advenu !!!

La Poste considère avoir besoin de 1.450 millions d’€uros pour la modernisation du Courrier 1.400 millions d’€uros pour celle de l’Enseigne et 600 millions d’€uros pour Coliposte.

Les dépenses se font essentiellement dans l’immobilier (achat et construction de plate forme, rénovation) et pour les outils de production.

Ce sont systématiquement des suppressions d’effectifs et la remise en cause des organisations de travail.

Lire le reste de cette entrée »

Posted in 3) Infos locales et interpro | Leave a Comment »