CGT ADDSEA

Site de la section CGT de l’ADDSEA

Grâce à la mobilisation des salariés : ils reculent sur la révision  

Posted by dsinterim sur février 25, 2009

Commission Nationale Paritaire de Négociations du jeudi 19 février 2009 : Grâce à la mobilisation des salariés : ils reculent sur la révision  !

Lors de la Commission Nationale Paritaire de Négociations du 19 février 2009, l’ampleur et la puissance de la mobilisation des salariés – que ce soit à l’occasion des négociations en cours (plusieurs milliers dans l’action ce jour là et 10 000 signatures de pétitions remises aux employeurs) ou de la journée d’actions, de grèves et de manifestations du 29 janvier dernier : plus de 120.000 salariés dans l’action – n’ont pas empêché les trois syndicats employeurs (SOP, SNASEA et FEGAPEI) de la convention collective du 15 mars 1966 d’essayer une nouvelle fois d’imposer une procédure de « révision » de la convention à partir d’un calendrier à marche forcée prétendant aboutir à une rédaction définitive d’un nouveau texte conventionnel au terme du premier semestre 2009.

Une telle attitude confirme leur difficulté à prendre acte du rejet massif par les salariés de leur projet de « révision » de la convention, mais également de leurs exigences d’amélioration du texte conventionnel actuel en matière de reconnaissance des métiers, de classifications et de rémunérations, de conditions de travail, d’extension des droits syndicaux, etc…

Ces exigences, puissamment relayées par les organisations syndicales et renforcées par une dynamique unitaire élargie, ont permis d’aboutir à un « accord de calendrier » visant à « l’amélioration » du texte conventionnel actuel qui ne concerne à ce jour qu’un seul sujet, mais qui constitue le « cœur » de la convention collective : les classifications et les rémunérations.

Pour autant, la CGT alerte les salariés : ce qui précède confirme qu’« améliorer la convention collective » ne renvoie pas au même contenu pour les syndicats employeurs ou les syndicats de salariés… Pour les premiers, il s’agit toujours d’imposer leur « projet » initial.

Pour la CGT, il s’agit bien évidemment d’obtenir une amélioration du texte conventionnel grâce à la puissance de la mobilisation des salariés, de leurs revendications, et par la consultation de leurs avis

C’est pourquoi l’amplification de ce mouvement revendicatif sans précédent et la pérennisation de la dynamique unitaire engagée seront déterminantes à plus d’un titre pour imposer des négociations favorables aux salariés dans les semaines qui suivent, d’ores et déjà ponctuées par les temps forts que constituent le calendrier de négociations, la journée d’actions décentralisées du 5 mars 2009 sur la loi « Hôpital Patients, Santé et Territoires » et la journée interprofessionnelle de grèves et de manifestations du 19 mars 2009 sur les salaires, l’emploi, la protection sociale et les services publics…

UFAS-CGT, 25 février 2009

Pour la mobilisation à l’ADDSEA contre la casse de notre convention collective, une AG est organisée le 12 mars.

2 Réponses vers “Grâce à la mobilisation des salariés : ils reculent sur la révision  ”

  1. […] Convention Collective : Si la forte mobilisation du 29 et les luttes qui ont suivi ont permis un premier recul des syndicats employeurs, il ne faut pas être naïfs. Le projet de casse de notre convention des […]

  2. […] si les employeurs ont été contraints de prendre la mesure du mécontentement, ils pensent encore pouvoir mettre en œuvre tout ou partie de leurs projets […]

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :