CGT ADDSEA

Site de la section CGT de l’ADDSEA

Quelques infos sur la mobilisation contre la casse de notre convention

Posted by dsinterim sur février 20, 2009

Strasbourg :

« Touche pas à la convention 66 ! »

Près de 800 salariés du secteur sanitaire et social ont manifesté hier après-midi à Strasbourg contre le démantèlement de la convention collective nationale régissant leurs professions.

Aujourd’hui, les syndicats d’employeurs et les syndicats de salariés se réunissent en commission paritaire nationale pour arrêter le calendrier et le contenu des négociations portant sur la réforme de la convention collective nationale des établissements et services pour personnes inadaptées et handicapées du 15 mars 1966. Hier, à l’appel d’un collectif bas-rhinois, emmené par les syndicats CFE-CGC, CFTC, CGT, FO et SUD, près de 800 salariés du secteur sanitaire et social ont défilé à Strasbourg.

Dernières Nouvelles d’Alsace, 19 février 2009

Maubeuge (Nord Pas de Calais) :

Création d’un collectif syndical des établissements d’accueil pour handicapés.

La grogne monte chez les éducateurs intervenant dans l’accueil des personnes handicapées. En cause : les négociations menées autour de la convention collective de ce secteur.

« CC66 », pour « convention collective 66 » (66, pour le millésime) : c’est sur ce texte, et sa remise en cause par les employeurs disent les représentants syndicaux, que l’attention se cristallise dans le secteur qui accueille les enfants et adultes handicapés. À l’initiative de la CGT, une réunion a eu lieu hier à l’Union locale de Maubeuge, afin de jeter les bases d’un collectif destiné à s’opposer en Sambre-Avesnois aux « attaques sans précédent de la convention collective ». Sont cités, à titre d’exemples : « suppression du paiement des trois jours de carence de la sécurité sociale, des jours de congés pour ancienneté, les congés payés annuels supplémentaires, la majoration de coefficient pour ancienneté limitée à 15 % – 1 % par an pendant quinze ans -, une attaque sans précédent du droit syndical ».

Une large représentation avait répondu à l’appel de la CGT, qui multiplie les contacts pour élargir cette base de revendication à d’autres syndicats. « C’est la première fois que nous réunissons autant d’établissements », constatait Fabrice Preux, du foyer le Fennec, et qui accueillait des représentants syndicaux des Papillons Blancs, de l’Afeji, d’IMP-Pro ou de la mission locale, venus de tout l’arrondissement.

La rencontre d’hier a permis d’établir un plan de bataille. Il a été décidé d’organiser des assemblées générales dans les établissements afin d’informer le personnel. Une autre réunion aura lieu le 12 mars, à 9 h 30, à l’UL CGT, et une manifestation est prévue le 26 mars à 10 h, au départ de la place de l’Hôtel-de-Ville de Maubeuge, avec pour objectif la sous-préfecture d’Avesnes-sur-Helpe, à l’issue d’une opération escargot sur la RN 2. En Sambre-Avesnois, le secteur concerné par ce mouvement emploie environ deux mille personnes.

La Voix du Nord, 20 février 2009

Dordogne :

Les travailleurs sociaux craignent la remise en cause de leurs acquis par le patronat

« Ne touche pas à ma convention ! »

Les 1 500 travailleurs sociaux de Dordogne sont appelés à manifester aujourd’hui à 14 heures devant la préfecture de Périgueux et le palais de justice de Bergerac. Ils entendent ainsi protester contre le projet défendu par les syndicats patronaux de remettre en cause leur convention collective, signée en 1966 et compensant la pénibilité liée à l’exercice de leur profession.

Un projet qui, chez les salariés, fait l’unanimité contre elle. Outre l’intersyndicale (CFDT, CFTC, CGC, CGT, FO, Unsa et Sud), le Collectif 24 s’est constitué pour élargir le front opposé au démantèlement aux non syndiqués.

« La convention nous octroie six jours de congés supplémentaires par trimestre, deux jours d’ancienneté tous les cinq ans, l’absence de délai de carence en cas de maladie, des majorations de salaire pour les dimanches travaillés et une grille indiciaire évoluant de 1 700 à 3 000 euros bruts au bout de 28 ans », explique Jérôme Veranchet, éducateur spécialisé. Or, dénoncent les travailleurs sociaux, les syndicats patronaux voudraient faire évoluer la grille de 1 800 à 2 150 euros après 15 ans d’exercice, sans possibilité d’évolution par la suite, et l’abandon des autres avantages.

Du personnel non diplômé

En outre, s’indignent les salariés, les employeurs n’auraient plus l’obligation d’employer du personnel diplômé, même pour encadrer le public en difficulté.

Le projet, affirment les salariés, mettrait en cause le principe d’égalité républicaine, en offrant aux collectivités territoriales la possibilité de négocier une nouvelle convention à l’échelon local.

Un bouleversement jugé inacceptable. Le collectif, tout comme l’intersyndicale, demande donc le retrait du texte présenté par les syndicats patronaux et se préparent, le cas échéant, à de nouvelles journées de sensibilisation.

Sud-Ouest, 19 février 2009

Aix-en-Provence :

Sous la pression des salariés : les patrons locaux se démarquent du SNASEA national

REUNION INTER REGIONALE SNASEA Vendredi 6 Février – La Baume – Aix en Provence CCNT 66

Réunion organisée à l’initiative des deux délégations régionales Languedoc Roussillon et PACA, dans le but d’échanger avec la Direction Générale du SNASEA sur l’état de la négociation et la politique de communication SOP-SNASEA-FEGAPEI autour du texte « Propositions employeurs » tel que remis aux Syndicats de salariés, signataires de la CCNT 66.

Après un exposé du Directeur Général Adjoint du SNASEA chargé de la négociation , sur les différentes étapes qui ont, depuis prés de deux ans, conduit à la rédaction de ce texte, un débat s’est engagé autour des problèmes soulevés par le contenu de ce document vécu par bon nombre de participants comme une « erreur stratégique » si ce n’est une « provocation » tant il a soulevé de réactions dans tous les établissements et services des deux régions. Beaucoup d’Administrateurs et de Directeurs, ont considéré qu’ils n’étaient pas en mesure d’expliquer aux partenaires sociaux une position qu’ils ne comprenaient pas eux-mêmes.

Le DGA du SNASEA à expliqué que ce document était un texte de compromis entre trois syndicats employeurs, rédigé pour engager les négociations mais dont le contenu ne devais pas être considéré comme une position reflétant les objectifs des employeurs, précisant bien que tout pouvait être ( et serait) repris au cours des prochaines réunions telles que prévues dans l’accord de méthode qui sera arrêté avec les partenaires sociaux.

Il a indiqué que c’était bien ce qui a été convenu lors de la première séance de négociations du 30 janvier dernier avec les cinq délégations ( CFDT-CFTC-CGC-CGT et FO) lesquelles ont proposé que les négociations s’entament sur quatre points principaux :

– Maintien du caractère national garant des missions de service public, du caractère non lucratif du secteur,

– Maintien de la structuration autour des qualifications, des diplômes nationaux, et des métiers reconnus de la Branche,

– Maintien et amélioration des salaires liés au déroulement de carrière, l’ancienneté…, Maintien et généralisation pour tous des congés annuels supplémentaires traduisant la reconnaissance des conditions d’exercice professionnel de travail et de pénibilité dans notre secteur.

Face à l’importance du mouvement social constaté dans la quasi-totalité des établissements des deux régions, les adhérents ont demandé, dans un souci d’apaisement, que les syndicats employeurs, fassent connaître rapidement que le texte en cause ne constitue pas la base de la négociation.

Le DGA du SNASEA s’est engagé à transmettre cette demande, sachant que la réponse ne relève pas de ce seul syndicat, mais implique également le SOP et la FEGAPEI dans les opérations de communication.

Touche pas à la CC 66, 18 février 2009

2 Réponses vers “Quelques infos sur la mobilisation contre la casse de notre convention”

  1. […] Quelques infos sur la mobilisation contre la casse de notre convention […]

  2. […] Convention Collective : Si la forte mobilisation du 29 et les luttes qui ont suivi ont permis un premier recul des syndicats employeurs, il ne faut pas être naïfs. Le projet de […]

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :