CGT ADDSEA

Site de la section CGT de l’ADDSEA

Archive for 5 décembre 2008

Rassemblement contre le chômage

Posted by dsinterim sur décembre 5, 2008

Appel d’AC ! (Agir Ensemble contre le Chômage) reçu aujourd’hui :

TOUS A LA MANIFESTATION contre le chômage et la précarité, pour de nouveaux droits sociaux, samedi 6 DÉCEMBRE à Besançon 15 h Place du huit septembre

Avec ou sans emploi, de nouveaux droits ! Nous ne payerons pas votre crise !

Il y a des milliards pour sauver les banques Et leur permettre, une fois renflouées, de continuer à boursicoter et entreprendre ! On replâtre un système qui mène droit à la catastrophe, sociale et écologique, sans le mettre en cause. Nous avons pourtant besoin de changer de système !

Ce n’est pas à nous de payer pour LEUR crise !

Suite à la spéculation effrénée, la crise économique et les restructurations vont entraîner des centaines de milliers de suppressions d’emplois. Qui paye ? Ce sont les classes laborieuses, salariés, précaires ou pas, chômeurs. Or, le régime d’assurance chômage indemnise déjà moins de la moitié des chômeurs inscrits ; les primo-demandeurs d’emploi, les précaires aux périodes d’emploi courtes, en sont exclus alors même que les CDD représentent les ¾ des embauches. Il ne s’agit pas pour nous de sauver les banques et le système financier responsables de la crise, l’urgence est sociale : il s’agit d’éviter que des millions de personnes soient contraintes de survivre dans la pauvreté !

Pour une protection effective contre le chômage

Pour cela, une seule solution, outre l’interdiction des licenciements dans les entreprises qui font des bénéfices : renforcer, étendre et généraliser la protection contre le chômage et la précarité, afin que personne ne soit laissé sans un revenu suffisant pour vivre. Salarié en poste, au chômage ou en formation, à un moment ou un autre, dans des conditions diverses, chacun est concerné par le chômage : un salarié sur deux passe par le chômage.

Lire le reste de cette entrée »

Posted in 3) Infos locales et interpro | Leave a Comment »

Elections prud’homales : La CGT première organisation syndicale à Besançon

Posted by dsinterim sur décembre 5, 2008

Les élections prud’homales se sont déroulées hier (3 décembre 2008). Quelques grandes tendances méritent d’être soulignées.

La CGT progresse de 4.44% dans le département. Ce résultat nous conforte dans une démarche que nous proche des salariés et qui articule la contestation, les propositions, et la lutte sur toutes les questions revendicatives.

Nous confortons ainsi notre place de 1ère organisation syndicale dans le Doubs

La CGT progresse dans ses champs d’implantation « traditionnels » puisque, dans l’industrie, 41.05 % des salariés nous font confiance, soit +6.94% par rapport à 2002.

Dans d’autres secteurs, comme le commerce et les activités diverses, le vote confirme l’augmentation constante du nombre de nos syndiqués puisque, respectivement, nous augmentons notre audience de 4.79% et 3.13%.

Enfin, même si nous restons loin des 40% de la première organisation syndicale (la CGC) notre progression de 1.78%.chez les cadres est appréciée au regard des stratégies managériales qui visent à étouffer la citoyenneté des cadres dans l’entreprises voire à considérer qu’il serait incongru pour eux d’exprimer des revendications.

Depuis la mise en place des élections prud’homales en 1979, la CGT, ne fût 1er organisation qu’entre 1979 et 1982. Depuis, la CFDT était la première organisation sur le conseil de Besançon.
Avec 27.58% ; la CGT devient la 1ere organisation à Besançon.

Lire le reste de cette entrée »

Posted in 3) Infos locales et interpro | Leave a Comment »

Aménagement du temps de travail : Compte rendu de la négociation du 4 décembre et accord définitif

Posted by dsinterim sur décembre 5, 2008

Petit compte-rendu de la séance de négociation du 4 décembre réalisée sur la base des notes prises. Les discussions se font sur la base de la version 6 de l’accord, la version définitive peut être téléchargée ici en pdf.

Direction Générale : Tient à rassurer la CGT, il ne s’agit avec la version 6 de l’accord de jouer sur la division syndicale. Ne comprend pas non plus le blocage sur les horaires variables. S’ils ne sont pas acceptés, ce sera les heures fixes sans heures supplémentaires à cause du manque de budget. Les horaires variables sont pensés dans un cadre de responsabilisation du travailleur social et pour instaurer plus de souplesse. Le débat sur les horaires variables est perverti par l’histoire de l’association et par la situation à l’AEMO, mais ce sont d’autres questions pas liées à celle des horaires variables.

CFDT : Les craintes sur les horaires variables ne concernent pas que l’AEMO. En fait, il ne s’agit pas d’horaires variables, mais d’horaires individualisés selon le code du travail. Crainte que cette confusion de vocabulaire rende la discussion compliquée.

Direction Générale : Il s’agit d’une question de terminologie.

SUD : Rappelle que la jurisprudence utilise le terme « horaires variables » pour parler des « horaires individualisés ».

Direction Générale : Il s’agit de rendre le travailleur social responsable de ses horaires.

CGT : Rappelle que les horaires variables sont une exception selon le code du travail et que là ils sont généralisés. Si le salarié détermine ses horaires, ce n’est pas lui qui détermine la charge de travail, d’où le risque de faire porter au salarié la surcharge de travail due au manque de postes.

Lire le reste de cette entrée »

Posted in 7) Représentants du Personnel, Délégué Syndical | 2 Comments »