CGT ADDSEA

Site de la section CGT de l’ADDSEA

Archive for 4 décembre 2008

Nouvelle version de l’accord sur l’aménagement du temps de travail

Posted by dsinterim sur décembre 4, 2008

C’est avec surprise que nous avons, en fin de matinée, reçu une nouvelle version de l’accord sur l’aménagement du temps de travail par la Direction Générale. Selon la Direction Générale, qui visiblement cherche à jouer la division syndicale, « cette version prend en compte des demandes de modifications transmises notamment par l’organisation syndicale SUD ».

Télécharger la version 6 de l’accord (PDF)

Dans tous les cas, cette nouvelle version ne change rien sur le fond, au contraire même, elle aggrave même certains aspects de la dernière version de l’accord, comme par exemple la généralisation des horaires variables qui touche désormais tous les salariés d’internat qui ont des horaires d’externat.

En fin d’après-midi, une dernière séance de négociation doit se tenir entre les délégués syndicaux et la direction générale. Il y a fort à parier que rien de fondamentalement différent de ce qui existe n’en sortira.

Aussi la CGT ne signera pas certainement pas cet accord (voir la position de la CGT ADDSEA)

Nous demandons en plus aux élu(e)s au CE et au CHSCT de donner un avis défavorable à cet accord. Concernant le Comité d’Entreprise, nous appelons les élu(e)s à se baser sur l’article L.3122-23 du Code du Travail (Article L-212-4-1 de l’ancien code du travail) pour utiliser le droit de veto du CE à cette généralisation des horaires variables qui renforceront la flexibilité, l’intensification du travail et les pressions de la hiérarchie.

Posted in 7) Représentants du Personnel, CHSCT, Comité d'Entreprise, Délégué Syndical | 1 Comment »

Pourquoi la CGT ne signera pas l’accord sur l’aménagement du temps de travail

Posted by dsinterim sur décembre 4, 2008

Pour la CGT, tout aménagement du temps de travail qui se ferait sans création de postes ne peut être qu’une gestion de l’actuelle pénurie de personnel. Comment en effet assurer une même qualité de service aux usagers avec une réduction de quatre heures hebdomadaires sans créations de postes ? Les 35 heures sans création de postes c’est ce que nous connaissons déjà depuis le 1er avril 2007, avec ce que cela signifie en hausse de la charge de travail, en suppression de doublures et/ou en baisse de la qualité des services. L’actuel projet d’accord sur l’aménagement du temps de travail est même en-deçà de l’accord non fini signé en février 2008 qui, au moins, reconnaissait la nécessité de créer des postes.

Aujourd’hui, les seules créations de postes clairement annoncées sont celles de surveillants de nuit dans les ITEP. L’accord sur l’aménagement du temps de travail entérine en effet l’objectif de généraliser les surveillants de nuit. Si pour la CGT il est logique que les heures passées à disposition de l’employeur pendant les nuits soient considérées comme du temps de travail effectif, les négociations centrales au siège comme les réunions DP/Direction dans les établissements confirment nos craintes que la généralisation des surveillants de nuit se traduisent, à terme, par des suppressions de postes éducatifs. Certes, on nous dit que la généralisation des surveillants de nuit se fera « en douceur », tout en nous indiquant, par exemple, que des départs en retraite d’éducateurs pourraient ne pas être remplacés… ce qui revient bien à des suppressions de postes éducatifs.

La revendication centrale reste pour nous celle de la création d’une quarantaine de postes. Notons que cette revendication n’est que le minimum pour compenser le passage de 39 à 35 heures. Or, non seulement nous sommes très loin du compte, mais alors que nous parlons de cet aménagement du temps de travail, 7,5 postes sont menacés de suppression dans les CADA et des collègues vivent dans la crainte d’être prochainement licenciés.

Lire le reste de cette entrée »

Posted in 1) Tracts et communiqués de la section | 2 Comments »