CGT ADDSEA

Site de la section CGT de l’ADDSEA

Archive for août 2008

7 décembre 2007 : Mobilisation des salariés de l’ADDSEA

Posted by dsinterim sur août 20, 2008

Le 7 décembre, les salariés de l’ADDSEA (entreprise du secteur social, 500 salariés dans le Doubs) se sont mis en grève. Malgré une pluie battante, 250 ont manifesté dans les rues de Besançon pour exiger l’application des 35 heures (ce que la direction refuse depuis 2000), le paiement du passif (les quatre heures supplémentaires que nous avons faites chaque semaine ces cinq dernières années) et la démission du président et du directeur général qui cherche avec l’aide de députés UMP à remettre en cause la convention collective pour nous faire travailler plus… sans gagner un kopeck de plus. Cette mobilisation, sans précédent à l’ADDSEA, est incontestablement un succès.

Des salariés d’autres entreprises du secteur social et médico-social se sont joints à la manifestation.

Les manifestants se sont d’abord arrêtés devant le tribunal des prud’hommes pour montrer leur détermination à attaquer collectivement l’employeur en justice afin de récupérer l’argent qui leur est dû. Ensuite la manifestation est passée devant le siège social de l’ADDSEA pour finir devant la préfecture.

Lire le reste de cette entrée »

Publicités

Posted in 2) En lutte ! | 1 Comment »

21 mai 2007 : Une journée de grève à l’ADDSEA

Posted by dsinterim sur août 4, 2008

A l’ADDSEA (Association départementale de sauvegarde de l’enfance à l’adulte), structure du secteur social qui emploie 507 salariés dans le département du Doubs, la « réduction » du temps du travail s’est faite par décision unilatérale de l’employeur. Comme les éducateurs ont, selon la convention collective, 18 jours de congés trimestriels en plus des congés annuels, la direction a considéré qu’il suffisait pour arriver aux 35 heures d’accorder deux jours de RTT.

Une quarantaine de salariés de l’ADDSEA ont donc décidé de saisir les Prud’hommes et de réclamer le paiement en heures supplémentaires des heures imposées entre la 35e et la 39e heure. Le 23 mars 2007, la Cour de cassation a tranché en leur faveur. Non seulement cette décision signifie que la direction nous doit 4 heures par semaine, mais elle montre surtout que « l’accord » imposé par l’employeur est illégal.

Malgré cela, la direction persiste et signe dans son mépris. Le 1er avril, la direction générale a essayé de faire passer le temps de travail à 35 heures, sans aucune négociation préalable et surtout aucune embauche. Pire, pour les salariés des services généraux (ouvriers, personnel administratif, etc.), la direction supprime des jours de RTT accordés en 2000 ! Le 12 avril, un article publié par la direction dans la presse locale laissait même entendre que les salariés seraient des feignants ! Et, le 20 avril, la direction a envoyé une lettre alarmiste à chaque salarié, qui évoque des « risques réels de cessation d’activité encourus par l’établissement ou le service qui vous emploie » à cause du rattrapage sur cinq ans qu’elle nous doit. Au CE, l’employeur affirme qu’il est de toute façon hors de question de demander aux financeurs (État, département, etc.) une rallonge budgétaire.

Lire le reste de cette entrée »

Posted in 2) En lutte ! | 1 Comment »